5 conseils pour se nettoyer correctement les oreilles

Santé 5 conseils pour se nettoyer correctement les oreilles

L’utilisation des cotons-tiges pour se nettoyer correctement les oreilles est de plus en plus décriée par les spécialistes. Cette petite tige ouatée, non seulement, n’est pas efficace, crée des bouchons de cérumen, mais est également un désastre écologique. Il existe des solutions naturelles, bien plus efficaces pour avoir un conduit auditif propre et préservé.

5 conseils pour des oreilles propres

Avoir des dépôts de cérumen au bord de l’oreille peut être disgracieux et inconfortable. Pourtant, il n’est pas conseillé de se nettoyer les oreilles trop souvent. En effet, le cérumen a une action essentielle au sein de notre conduit auditif, puisqu’il le protège des bactéries, des poussières et des germes. Son action lubrifiante permet de préserver le conduit auditif du dessèchement et évite ainsi des poussées d’eczéma.

Notre organisme est bien fait, plus vous enlevez du cérumen, plus il en produit ! C’est un auto nettoyant naturel puisque le cérumen rejeté en dehors du conduit auditif, chargé de saleté, a rempli sa fonction. Suite à une inflammation ou à nettoyage inadapté, peuvent apparaître des bouchons de cérumen, entraînant des complications plus ou moins graves.

Adoptez des méthodes saines et naturelles pour nettoyer vos oreilles afin d’éviter d’éventuelles complications.

Essayer la bougie d’oreille

Utilisez une bougie d’oreille pour enlever efficacement le cérumen et profitez de ses actions relaxantes !

La bougie auriculaire, également appelée bougie Hopi, est une méthode ancestrale et naturelle pour nettoyer ses oreilles.

La bougie d’oreille est un cylindre, droit ou conique, généralement en toile de coton enduite de cire d’abeille, que l’on place à l’entrée du conduit auditif.

Il est conseillé de vous faire aider lors de son utilisation. Placez-vous confortablement, votre visage posé à l’horizontale. Une fois en place (n’oubliez pas le disque de protection !), la chandelle est allumée à son extrémité.

5 conseils pour des oreilles propres

Lorsqu’elle se consume, il se crée un effet « cheminée » qui aspire le cérumen ramolli par la chaleur.

Les bougies d’oreilles présentent également des bienfaits relaxants, la séance de 10 minutes par oreille, va vous procurer un bien-être indéniable. Ce moment de détente, accompagné du crépitement de la bougie et des odeurs qu’elle dégage, vous apportera une sensation de plénitude.

Quelques précautions sont à prendre :

  • Attention aux brûlures, veillez à ce que la bougie auriculaire reste bien perpendiculaire à votre oreille et prévoyez un verre d’eau pour l’éteindre.
  • Son utilisation est proscrite lors d’une perforation du tympan, en cas d’inflammation ou suite à une intervention récente.
  • Il est conseillé de ne pas l’utiliser plus d’une fois par semaine.

Si son efficacité est contestée, ses bienfaits sur notre bien-être sont avérés puisqu’elle nous offre une séance de relaxation très appréciable !

Tenter la solution saline

Pour nettoyer vos oreilles sainement, il existe de nombreux produits à base d’eau de mer vendus dans le commerce, vous aurez l’embarras du choix. Vous pouvez également préparer votre solution saline vous-même.

Il vous suffit de diluer une cuillère à soupe de sel dans une demi-tasse d’eau tiède.

Versez ce bain d’oreille dans votre conduit auditif, ce qui va fluidifier le cérumen, puis massez le cartilage de votre oreille quelques instants avant de vider la solution. Vous pouvez renouveler ce massage jusqu’à trois fois par jour en cas de bouchon de cérumen persistant.

Pour un usage purement hygiénique, une à deux fois par semaine suffisent !

Opter pour le cure-oreille

Également appelé Oriculi, le cure-oreille est une bonne alternative au coton-tige. Il a l’avantage de ne pas pousser le cérumen dans le conduit auditif et donc de ne pas créer un bouchon d’oreille. Il se présente sous différentes formes : de grattoir en forme de cuillère ou de tige en acier inoxydable incurvée et arrondie. Veillez à l’utiliser dans un endroit calme, un mauvais geste risquerait d’endommager votre tympan et vous retrouveriez à devoir porter un appareil auditif. Là encore, ne nettoyez que le bord du conduit auditif, et une à deux fois par semaine seulement.

5 conseils pour des oreilles propres

Utiliser de l’huile

Vous pouvez utiliser une huile d’olive ou d’amande douce pour nettoyer vos oreilles, notamment en cas de bouchons de cérumen. Faites légèrement tiédir votre huile et à l’aide d’un compte-goutte, versez-en quelques gouttes dans votre conduit auditif. Laissez agir quelques instants, tout en massant le cartilage de votre oreille. L’huile va fluidifier le cérumen et permettre l’évacuation d’un bouchon. Vous pouvez renouveler l’opération plusieurs fois par jour, jusqu’à la totale dissolution du bouchon d’oreille.

Bannir les coton-tiges

Le coton-tige est un véritable danger pour nos oreilles !

Son usage est la plupart du temps inadapté puisque le nettoyage du conduit auditif risque de provoquer la formation d’un bouchon de cérumen. Une mauvaise manipulation peut engendrer de vives douleurs, voire un traumatisme du tympan.

Outre le danger qu’il représente pour nous, le coton-tige est néfaste pour notre environnement. Il est l’un des déchets les plus jetés au monde et les animaux marins en sont les premières victimes. Même si les bâtonnets en plastique sont interdits depuis le 1er janvier 2020, sa base en coton présente un impact environnemental. Il est donc fortement conseillé d’arrêter l’utilisation de coton-tiges.

Bannir les coton-tiges

Pour rappel : une oreille en bonne santé est une oreille qui se nettoie seule ! Ne nettoyez que l’extérieur de votre oreille et deux à trois fois par semaines suffisent !

En cas de bouchon persistant, consultez un ORL (Oto-rhino-laryngologiste).