Acide aminé : Quel est le rôle des acides aminés ?

Santé Définition Acide aminé : Quel est le rôle des acides aminés ?

Les acides aminés sont des molécules indispensables au bon fonctionnement de nos organes.

Ils sont les constituants des protéines, elles-mêmes composantes essentielles des muscles.

Ce carburant du corps n’est pas entièrement fabriqué par notre organisme, il faut alors le chercher dans notre alimentation.

Il existe donc plusieurs sortes d’acides aminés, chacune possédant un rôle bien défini.

Qu’est-ce qu’un acide aminé ?

Responsables du métabolisme et de la croissance du corps humain, leur principal rôle est la fabrication des protéines, on parle alors d’acides aminés protéinogènes. Les acides non protéinogènes sont, quant à eux, chargés notamment de former le glucose.

Si notre corps ne peut pas fonctionner sans acides aminés, par contre il ne les stocke pas et n’en conserve que la quantité nécessaire indispensable pour assurer ses fonctions vitales.

Les acides aminés représentent à eux seuls 20 % de la masse du corps humain.

500 acides aminés sont répertoriés dans le monde vivant, dont 149 sont présents dans les protéines.

Les protéines sont elles-mêmes composées par 20 acides aminés différents.

Parmi ces 20 molécules, 9 sont dites essentielles, c’est-à-dire que notre organisme ne peut pas les fabriquer. Elles doivent obligatoirement être apportées par notre alimentation.

Quelles sont les différentes sortes d’acides aminés ?

On distingue les 20 acides aminés protéinogènes en trois groupes différents : les acides aminés essentiels, semi-essentiels et non essentiels :

  • Les acides aminés essentiels, non fabriqués par l’organisme, sont aux nombres de huit : l’isoleucine, de la leucine, de la lysine, de la méthionine, de la phénylalanine, de la thréonine, du tryptophane et de la valine.
  • Les acides aminés semi-essentiels ne peuvent être produits par l’organisme que sous certaines conditions (phase de croissance, dégradation d’acides aminés essentiels, etc.). Néanmoins, ils ne sont pas produits en quantité suffisante pour pallier un effort physique intense et doivent être complétés par l’alimentation. Ils sont au nombre de deux : l’arginine et l’histidine.
  • Les acides aminés non essentiels, fabriqués par le corps, sont au nombre de 10 : l’alanine, l’asparagine, l’acide asparaginique, la cystéine, la glutamine, les acides glutamiques, la glycine, la proline, la serine et la tyrosine.

Quel est son rôle ?

Un apport constamment équilibré en acides aminés est vital tant leur rôle est essentiel. Une Carence, même d’un seul acide aminé, produira moins de protéines. Entraînant des problèmes dermatologiques et capillaires et une diminution de la masse musculaire.

En effet, appelés « carburant du corps », les acides aminés protéinogènes aident au maintien et à la régénération des tissus musculaires.

Ils ont un rôle essentiel dans la construction d’hormones primordiales comme l’adrénaline, la noradrénaline, la sérotonine et la dopamine.

Ils contrôlent le processus de croissance dans le corps et assurent le bon fonctionnement de notre métabolisme.

Ils ont un rôle protecteur contre les maladies et les virus et sont un détoxifiant naturel.

Une Carence peut entraîner : dépression, manque de concentration, difficulté de récupération et insuffisance cardiaque.

Où trouver des acides aminés ?

Une carence en acide aminé peut avoir de grave répercussion sur notre organisme. Les acides aminés essentiels et semi-essentiels doivent être consommés à chaque repas.

  • L’isoleucine, la leucine, la lysine (source d’énergie et maintien des tissus musculaires) : blanc de poulet, petits pois, saumon, œuf, noix, farine de blé complet.
  • Le tryptophane, la tyrosine et la phénylalanine (contre les états dépressifs) : soja, poudre de cacao (non sucrée), noix de cajou, petits pois, blanc de poulet.
  • La méthionine (détoxifie et favorise la bonne humeur) : œufs, foie, noix du Brésil, saumon, sésame, viande de bœuf, brocoli, petits pois, épinards, maïs, millet.
  • La valine (augmente l’endurance et la récupération) : œufs, noisettes, spiruline, petits pois, poulet, farine de blé complet, fromage.
  • La thréonine (synthétise la Vitamine B12) : blanc de poulet, viande de bœuf, petits pois, saumon, noix, œuf de poule, farine de blé complet.
  • L’arginine (diminution de la pression artérielle et du Cholestérol, amélioration des fonctions cardiaques) : viande, poisson, noix et soja.
  • L’histidine (contre l’anémie, la surdité ou la polyarthrite rhumatoïde)  : viande, produits laitiers, œufs, tofu, poisson.

Présent essentiellement dans les protéines animales, il est important, lorsque l’on adopte un régime végétarien, de compenser en associant les protéines végétales (céréales ou noix + légumineuses).