L’épargne retraite : quand et comment s’y prendre ?

Santé Assurance Santé et Mutuelle L'épargne retraite : quand et comment s'y prendre ?

Arrêter de travailler et partir à la retraite représente un tournant dans la vie d’une personne. Il peut être considéré comme un départ pour une nouvelle vie ou un simple cap à passer. Quoi qu’il en soit, cette phase demande une importante planification. Afin de préparer tranquillement l’arrivée de la retraite, il est préférable d’opter pour une épargne adaptée. Mais que faut-il savoir avant de souscrire à une épargne retraite ?

Comment préparer sa retraite sereinement ?

L’âge de départ en retraite est de 62 ans selon la loi. Mais il est possible de partir en avance ou plus tard selon les cas. Par contre, la préparation de cette retraite peut être effectuée le plus tôt possible pour mieux faire face aux imprévus. Opter pour le plan d’épargne retraite est une précaution à prendre afin d’appréhender sereinement ce tournant de votre vie.

Comment fonctionne une épargne retraite ?

L’épargne retraite est une cotisation financière que l’épargnant choisit de verser durant sa vie active. Le principe est de se constituer un portefeuille financier durant une période donnée. Puis, vous pourrez récupérer la somme épargnée lorsque la retraite sera officielle.

Comme tous les systèmes d’épargne, il est possible de cotiser régulièrement ou selon vos capacités. Ces conditions varient en fonction des établissements bancaires, des assurances ainsi que des options que vous choisissez. Mais le contenu de votre compte sera bloqué jusqu’au jour de votre départ à la retraite.

Au début de votre épargne, vous aurez la possibilité de choisir la manière de récupérer votre argent. Ce sera sous forme de capital ou par rente viagère. Dans la première option, le capital sera retiré à 100 %, dans sa totalité. Concernant la rente viagère, l’argent sera débloqué de manière régulière et mensuelle, jusqu’au décès de l’épargnant. Toutefois, selon les cas, vous pouvez également procéder aux deux méthodes.

Source : Shutterstock.com

Quel type d’épargne retraite choisir ?

Avant la réforme de l’épargne retraite, il y avait 4 types de plans possibles : l’art 83, le PERCO, le contrat Madelin et le PERP.

Dans une entreprise, le capital est appelé le PER collectif facultatif. En plus des pensions versées par les dirigeants, certaines sociétés proposent également des avantages pour la retraite. La somme sera bloquée, jusqu’à ce que le salarié fasse valoir ses droits.

Désormais, le PER peut se développer via un capital à titre individuel ou via une entreprise. Ce plan individuel vise à remplacer définitivement le Plan d’Épargne Retraite Populaire (PERP) et le contrat Madelin. Les options sont plus attractives, plus simples et plus souples pour les souscripteurs.

Le plan collectif, quant à lui, se divisera en plan universel et par catégorie. Le plan universel remplacera le Plan d’Épargne pour la Retraite Collective (PERCO), tandis que le plan catégoriel remplacera l’art 83.

Le PER peut être transféré sans problème vers un autre gestionnaire, contrairement à une assurance-vie. Celle-ci est accessible à tous et peut être adoptée pour différentes raisons dont la retraite, la défiscalisation et pour transmettre aux enfants.

Quand y penser ?

Vous pouvez débuter la procédure d’épargne pour la retraite dès l’âge de 35 ans. En commençant à épargner en étant jeune, vous aurez la possibilité de payer des mensualités moins importantes. De plus, la somme accumulée sera plus haute jusqu’à l’arrivée de la retraite. Si vous épargnez tardivement, vous devrez vous limiter aux produits d’épargne sans risques.

À partir du 1er octobre 2020, les anciens plans d’épargne retraite ne seront plus commercialisés. Si vous avez souscrit à l’un d’entre eux, vous pouvez tout de même les garder. Mais il sera beaucoup plus avantageux pour de les transférer sur le nouveau PER afin de bénéficier des avantages de ce dernier.

Si vous ne savez pas quel type d’épargne retraite choisir, vous pouvez adopter la méthode de gestion sous mandat. Dans ce cas, vous confierez l’argent à un professionnel qui pourra suivre l’évolution du marché et vous proposer des placements. Une gestion libre, vous donnera entière liberté en ce qui concerne les investissements ou la manière d’utiliser votre épargne. Vous économisez des frais de gestion, mais il sera nécessaire de connaitre le fonctionnement de ce système d’épargne. Vous devrez prévoir méticuleusement vos différentes actions.

Source : Shutterstock.com

Quel montant verser ?

Actuellement, il n’y a pas de montant minimum à verser dans une épargne retraite. La cotisation se fera en fonction de vos moyens. Plus le montant transféré dans le compte dédié sera élevé, plus la somme à débloquer le sera aussi.

D’ailleurs, le montant que l’épargnant va déposer peut dépendre du capital qu’il désire obtenir à la retraite. Par exemple, si vous souhaitez un complément de revenu à 1 000 euros par mois, vous devez épargner 489 euros par mois. Dans ce cas, la cotisation peut commencer dès l’âge de 35 ans avec un taux à 2 %. En revanche, si le taux de votre épargne retraite s’élève à 6 %, la somme à verser sera de 246 euros par mois.

En plus du montant, vous devez aussi déterminer où placer l’argent. Le PER permet de réaliser des investissements sur des fonds euros ou sur des unités de compte. Pour la sûreté de vos cotisations, avec un capital protégé et sans risque, il est recommandé de choisir les fonds euros. En revanche, les unités de compte sont plus risquées, mais les rendements seront plus élevés.

Quels sont les bénéfices d’avoir une bonne épargne retraite ?

Avoir une bonne épargne retraite est tout aussi important que de choisir sa mutuelle santé. Pour vivre correctement au moment de la retraite, la pension versée par la Sécurité sociale ne suffira pas, mieux vaut avoir une épargne retraite chez un assureur comme Prévoir, par exemple. Grâce à une bonne épargne, vous pouvez bénéficier d’un revenu mensuel qui peut aller jusqu’à 1 000 euros.

Ainsi, vous pouvez vivre plus confortablement et en toute sérénité votre retraite. L’argent pourra servir à mettre en place vos projets, comme l’achat d’une maison. Vous pouvez également le garder afin de transmettre la somme à vos proches en cas d’accidents.

Une bonne épargne devra offrir de nombreux avantages sociaux au nouveau retraité. Adoptez un modèle qui vous fera bénéficier de plus de souplesse et d’une importante liberté. Profiter de la possibilité de passer d’un contrat à un autre, d’une banque à une autre, ou d’un assureur à un autre en fonction de vos besoins. Toutefois, pour procéder à ce type de changement gratuit, le contrat devra être supérieur à 5 ans. S’il est récent, un taux de transfert de 1 % devra être pris en compte.

Peut-on déduire les cotisations de ses impôts ?

En plus des avantages sociaux, le plan d’épargne retraite présente aussi des avantages fiscaux. Afin de réduire les cotisations fiscales, la nouvelle réforme propose un régime plus attractif et harmonisé. Les versements peuvent être déduits de l’impôt sur le revenu, mais uniquement en respectant certains plafonds. Les épargnants ont jusqu’au 1er janvier 2023 pour bénéficier de ces avantages fiscaux.

Cette réduction concerne également les entreprises. En effet, le forfait social sera supprimé pour les structures avec moins de 250 salariés. En revanche pour ceux avec moins de 50 salariés, c’est la totalité des versements d’épargne salariale qui sera supprimée.

Source : Shutterstock.com

Comment récupérer l’argent d’un plan épargne retraite ?

En théorie, l’argent d’un plan épargne n’est disponible qu’à l’âge de 62 ans. Même si vous continuez à travailler, vous pouvez commencer à retirer la somme à ce moment. Elle pourra alors être retirée dans sa totalité ou en rente viagère.

Cependant, il existe des situations d’exceptions où il sera possible de débloquer la somme avant l’âge légal. C’est le cas de la fin des allocations chômage ou pour les retraités militaires, car leur âge de retraite est beaucoup plus jeune.

L’achat d’une résidence principale est aussi une raison valable pour récupérer l’argent d’un plan épargne retraite en avance. Cette option n’était pas autorisée avec les anciens plans d’épargne.

Il sera également possible de récupérer l’argent de son épargne retraite suite à un accident ou un décès. Il peut s’agir de la mort du conjoint(e) ou face à une invalidité qui empêche de travailler. L’argent pourra aussi être récupéré si vous êtes victime d’un surendettement. Mais dans ce cas, il faudra un organisme étatique pour constater les faits.

Si l’épargnant décède avant d’avoir retiré tout son argent, celui-ci sera reversé au conjoint ou aux enfants. Mais dans ce cas, elle se fera sous une rente viagère jusqu’à ce que la somme soit entièrement débloquée.