Cet été, dîtes « STOP » aux moustiques

Santé Cet été, dîtes "STOP" aux moustiques

« No me moleste mosquito (…) Retourne chez toi. Je fais la sieste, moustique. Arrête un peu ta musique. Ne sois pas antipathique. Ne me pique pas. (…) » S’il suffisait d’entonner la chanson de Joe Dassin pour éviter de se faire piquer, il y a bien longtemps que nous serions tous en train de le faire ! En attendant, avec le soleil qui pointe le bout de son nez et le thermomètre qui affiche de belles températures, les moustiques, eux aussi commencent à batifoler dans les airs.

Profitant d’un moment de détente dans le jardin, le repos n’est alors que de courte durée avec ces compagnons légèrement envahissants. Et, même si Betty Reese ironisait sur la situation en tenant les propos suivants « si vous pensez que vous êtes trop petit pour changer quoi que ce soit, essayez donc de dormir avec un moustique dans votre chambre » et que chaque espèce animale à une place dans l’écosystème, il n’en demeure pas moins, que se faire piquer par un moustique est loin d’être une sinécure. Pour autant, avec quelques astuces, ils devraient être bien loin d’avoir notre peau !

Les gestes pour se prémunir de la présence des insectes

Contrairement à la légende urbaine, le moustique n’est pas attiré par la lumière. Ce qui l’attire, c’est le dioxyde de carbone que nous émettons lorsque nous respirons. Inutile donc de festoyer dans le noir voire de s’arrêter de respirer ! Il existe des techniques bien plus efficaces.

Faire la chasse aux points d’eau

Compte tenu du fait que le moustique se développe dans l’eau, mieux vaut éliminer toutes les sources d’eau stagnante à l’image de la flaque d’eau, des eaux stagnantes dans les coupelles des jardinières, les gouttières notamment. Mieux vaut vider tout ce qui peut contenir de l’eau. Et, si le contenant est trop lourd pour le vider, mieux vaut le couvrir de manière hermétique avec une bâche ou un couvercle par exemple. Mieux vaut également défricher et nettoyer régulièrement les zones inoccupées du jardin et changer l’eau des vases à fleurs, des gamelles des animaux au moins deux fois par semaine.

Prendre une douche avant d’aller dormir

En parallèle, le moustique semble également être attiré par l’odeur corporelle et la chaleur émise. Ainsi, rien de tel qu’une bonne douche froide avant d’aller se coucher notamment pour réduire les probabilités d’être piqué. Et surtout, de faire des brins de toilette pour réduire l’odeur de transpiration.

Prendre une douche avant d’aller dormir

Adopter les vêtements de circonstance

Même s’il commence à faire chaud, mieux vaut se dévêtir au minimum. Le fait de porter des vêtements longs et de préférence amples limite le risque de piqûre. Certes cette barrière est relative, mais elle peut s’avérer opportune surtout en fin de soirée, lorsque l’on profite des fins de soirée. Mieux vaut également opter pour des couleurs claires, les moustiques étant attirés par les couleurs foncées d’après l’OMS.

Installer une moustiquaire

Ensuite, il est possible de faire installer une moustiquaire au niveau de toutes les ouvertures – porte, fenêtre – mais aussi au niveau du lit voire de la tonnelle dans le jardin. Un rempart physique qui prémunit des attaques de moustique. En intérieur, le fait de disposer un ventilateur permet certes d’avoir un air plus frais, mais surtout d’engendrer des bourrasques violentes, de quoi perturber le vol des moustiques.

Installer une moustiquaire

Planter des plantes répulsives

Placées dans des bacs, des jardinières ou bien à même la terre à proximité des espaces de vie, la citronnelle, la mélisse, le thym citron, le basilic à petites feuilles, le géranium ou encore le pyrèthre de Dalmatie constituent une barrière naturelle pour réduire l’invasion de moustiques. Une astuce agréablement odorante qui présente l’avantage d’être peu onéreuse et surtout, d’être réalisable aussi bien en intérieur qu’en extérieur.

Planter des plantes répulsives

Préserver la biodiversité

La nature est plutôt bien faîte. Et pour cause, chaque espèce animale sur Terre dispose d’un prédateur naturel. Et, le moustique ne fait pas exception à la règle. Les araignées, les grenouilles, les crapauds, mais aussi la chauve-souris s’en délectent. Ainsi, mieux vaut ne pas écraser les araignées, ne pas faire la chasse aux amphibiens dans la marre jouxtant l’habitation et installer dans le jardin un abri pour attirer les chauves-souris. Pour détail, une seule chauve-souris mange en une nuit son poids en moustiques !!

Les produits anti-moustiques

Il existe de nombreux produits anti-moustiques dans le commerce. Qu’il s’agisse d’aérosols, de crèmes cutanées, de bracelets, de diffuseurs  «électriques, de bougies, d’appareils à ultrasons notamment, ils sont classés en fonction de leur action. Certains sont à utiliser à titre préventif, répulsif et curatif voire sont des insecticides. Dans tous les cas, il convient de bien lire la notice d’utilisation et de suivre les recommandations d’utilisation, pour éviter de s’exposer à un quelconque danger.

Les produits anti-moustiques

L’utilisation d’encens et des huiles essentielles

L’huile essentielle d’eucalyptus citronné bio est idéale pour repousser les moustiques. Pour cela, il suffit de mettre une quinzaine de gouttes dans un diffuseur, dans le gel douche ou d’en imbiber un mouchoir. L’huile essentielle de citronnelle de Java, de géranium rosat est également préconisée pour faire fuir les hordes de moustiques. Quant à l’huile essentielle de menthe poivrée, elle est parfaite pour éviter les piqûres de tous les parasites en plus de ses propriétés antalgiques. En parallèle, il existe également de l’encens de citronnelle ou de géranium notamment, sous la forme de spirales, de bâtonnets ou encore de pyramides qui sont également un moyen naturel d’éloigner les moustiques.

L’utilisation d’encens et des huiles essentielles

L’astuce de grand-mère

Rien de tel que de fabriquer un piège à moustiques, dans la veine du DIY. Pour cela, il faut mélanger dans 200 millilitres d’eau, 50 grammes de sucre brun et, de porter à ébullition. Une fois, le mélange refroidi, ce dernier peut être versé dans une demi-bouteille en plastique. Il suffit alors ensuite, d’ajouter un 1 gramme de levure de boulanger avant de placer l’autre moitié de la bouteille tête en bas. Pour finir, il faut envelopper dans du papier noir ou du scotch noir avant de placer le piège dans des endroits stratégiques.

L’astuce pour réduire les démangeaisons

Si malgré toutes ces mesures, il advenait qu’un moustique soit passé entre les mailles du filet, mieux vaut réagir vite en cas de piqûre. L’huile essentielle de lavande aspic est assez remarquable. Elle permet de cicatriser la plaie et d’apaiser la démangeaison.

L’astuce pour réduire les démangeaisons