Histoire et évolution dans le temps, de la chirurgie esthétique

Santé Histoire et évolution dans le temps, de la chirurgie esthétique

Loin d’être une découverte des temps modernes, la chirurgie esthétique existait depuis bien des millénaires. Elle est née de l’élan des diverses civilisations et cultures à améliorer l’apparence des personnes présentant des blessures ou ce qu’elles considéraient comme des défauts physiques. Il a fallu beaucoup de temps et la combinaison de plusieurs facteurs politico-historiques pour que ce type d’intervention puisse bénéficier aujourd’hui de la renommée dont elle est gratifiée actuellement. Quelle est l’origine de la chirurgie esthétique et comment s’est déroulée son évolution dans le temps ?

Une pratique datant de l’antiquité

Une existence de plus de 4000 ans

On retrouve dans certains manuels datant de plus de 4000 ans, des traces de chirurgie esthétique faciale en Égypte, chez les romains et les grecs.

Les civilisations anciennes de l’Inde réalisaient déjà des interventions de rhinoplastie. En effet, les anciennes traditions du pays demandaient que l’on coupe le nez des femmes adultères en signe de punition.

Les femmes victimes de ce châtiment, si elles en avaient la possibilité, finissaient par se faire reconstruire le nez coupé. La méthode consistait à prélever de la peau sur les joues ou sur le front, afin d’arranger le défaut.

Les hébreux de l’antiquité par exemple sont le premier peuple identifié pour avoir pratiqué la lipectomie.

Le 1er traité Européen de chirurgie plastique

Au XVIè siècle, Gaspare Tagliacozzi rédigea le premier traité de chirurgie plastique européen. Cependant, il fut excommunié par l’église catholique pour avoir réalisé ce type d’ouvrage qui à l’époque, était considéré comme un affront à la perfection de toute œuvre divine.

La première guerre mondiale

De 1914 à 1918, on enregistre un lourd bilan de soldats mutilés et blessés par la guerre. La devise des chirurgiens de l’époque étant « Le droit à une apparence humaine », ils développent rapidement les pratiques de chirurgie esthétique pour permettre à ces victimes de la guerre de retrouver une apparence quelque peu conventionnelle.                          

Les interventions sont donc strictement faites par nécessité médicale aux personnes ayant subi des dégâts causés par une catastrophe, la guerre étant la plus grande catastrophe de l’époque. On est encore loin de la libéralisation totale de la pratique.

Un progrès notable toutefois à cette époque, c’est que désormais les chirurgiens n’opèrent plus seuls et au noir, mais bénéficient de l’accompagnement de médecins et d’assistants. Cela permet d’améliorer les conditions d’intervention et de se pencher sur les divers problèmes liés aux hémorragies, aux infections et à la douleur.

Toutefois, à cette époque, on était encore bien loin de pouvoir imaginer des centres de chirurgie esthétique comme Medicalys, un établissement situé en Tunisie dont la qualité des prestations fait aujourd’hui la renommée.

Évolution de la chirurgie esthétique à partir du XXe siècle

Un revirement de situation

Après la guerre mondiale, les spécialistes de la chirurgie esthétique pensèrent à de nouvelles pratiques réparatrices. C’est ainsi que leur savoir-faire est redirigé vers les atouts physiques de beauté. On assiste alors à la fondation de la société française de chirurgie plastique en 1952.

Les femmes mal avec leur apparence font alors recours à la chirurgie dans le but de parfaire certaines zones de leurs corps. L’envie d’être éternellement jeune et resplendissant grandit chez les populations.

Hommes comme femmes se tournent alors vers la chirurgie esthétique pour satisfaire leur culte de la beauté. A cette époque, l’augmentation mammaire suscite beaucoup d’engouement. Elle consiste à se faire placer des implants synthétiques dans les seins.

Pour en savoir plus sur l’histoire de la chirurgie plastique, cliquez ici.

Évolution de la chirurgie esthétique à partir du XXe siècle

La chirurgie esthétique de nos jours

Depuis le XXe siècle, le concept de chirurgie esthétique s’est ancré dans les civilisations. A la fin de la deuxième guerre mondiale, on assiste à un progrès en crescendo :

  • En 1952, la première dermabrasion est annoncée ;
  • L’an 1959 concerne la toute 1ère greffe de cheveux ;
  • 1961 apporte la 1ère chirurgie avec laser ;
  • En 1968, la 1ère clinique de chirurgie esthétique est créée par le docteur Ivo Pitanguy à Rio ;
  • En 1977, le Dr Illouz devient célèbre pour avoir amélioré la technique de la liposuccion.

Aujourd’hui, la lipoaspiration est première dans le rang des interventions esthétiques les plus réalisées dans le monde.

Dès la fin du XXe siècle, on note l’instauration de nouvelles méthodes de lifting. Les opérations se spécialisent en fonction des parties du visage à traiter.

Au XXIe siècle, on ajoute au culte de la beauté, le culte de la perfection. Par la suite, l’an 2000 a vu le nombre de demandes en chirurgies plastiques augmenter de 50 %.  Cette tendance continue d’évoluer avec les années.

Aujourd’hui et pour les années à venir, on peut considérer que la chirurgie esthétique uniquement réparatrice de l’époque ancienne ne cesse d’évoluer de façon à devenir un billet pour avoir un corps parfait à n’importe quel âge.