L’incontinence urinaire : comment vivre avec ?

Santé L'incontinence urinaire : comment vivre avec ?

Véritable enjeu de santé publique, l’incontinence urinaire est très fréquente et touche environ 3 millions de Français. C’est une situation inconfortable qui provoque un sentiment de honte et d’impuissance chez les personnes qui en sont les victimes.

Qu’est-ce que l’incontinence ?

L’incontinence autrement appelée « Fuite urinaire » ou « Perte involontaire des urines » est une perte incontrôlée des urines par l’urètre, le conduit qui contrôle et permet l’évacuation de l’urine depuis la vessie. Ce problème fréquent est multifactoriel et touche aussi bien les femmes que les hommes, avec toutefois une proportion plus élevée chez les femmes. Ce problème est souvent corrélé dans l’opinion commune au vieillissement, il peut également être dû à de multiples grossesses, des accouchements difficiles ou encore à l’alcoolisme, à une activité physique intensive, au surpoids.

Sphère-Santé, premier site dédié à l’incontinence et aux fuites urinaires explique qu’il existe 3 grandes familles d’incontinence urinaire qui provoquent des symptômes différents : l’incontinence liée à l’hyperactivité de la vessie, l’incontinence liée à l’effort, l’incontinence mixte.

L’incontinence provoquée par une hyperactivité de la vessie

Autrement appelée « hyperactivité vésicale » ou « incontinence par impériosités », ce type d’incontinence est décorrélé de l’effort. Elle provoque une fuite involontaire des urines, précédée d’une envie pressante et irréfrénable d’uriner. La miction (le fait de relâcher le sphincter et de contracter la vessie pour évacuer l’urine) ne peut être différée et retenue.

L’incontinence corrélée à l’effort

Ce type d’incontinence est provoquée à l’occasion d’un effort, d’un éternuement ou d’une toux. Elle prend la forme d’un jet urinaire peu abondant, mais surgissant de façon brutale au cours d’un effort. Généralement, ce type d’incontinence survient dans une posture debout et n’est pas précédée d’un besoin urgent.

L’incontinence mixte

Elle associe les caractéristiques des deux autres types d’incontinence.

Qu'est-ce que l'incontinence ?
Source : Shutterstock.com

Qu’est-ce qui provoque l’incontinence urinaire ?

L’urine provient des reins et elle est acheminée jusqu’à la vessie grâce à deux conduits (les uretères). La vessie stocke l’urine jusqu’à un certain point, mais une fois que ce point est franchi, le besoin d’uriner se fait sentir. Toutefois, les muscles du périnée, le sphincter et l’urètre veillent à bloquer l’évacuation de l’urine de façon à ce qu’elle ne s’écoule pas immédiatement sans que l’on ne puisse rien contrôler. Pour cela, ils se contractent pour bloquer l’écoulement de l’urine. Il suffit alors de les relâcher en se rendant aux toilettes pour se soulager, c’est ce qu’on appelle la miction. La miction est le relâchement volontaire du sphincter et la contraction des muscles de la vessie permettant d’évacuer l’urine qui s’est accumulée.

Les muscles du périnée, le sphincter et l’urètre jouent ainsi un rôle important dans le blocage de l’urine dans la vessie. L’incontinence urinaire est donc provoquée dans tous les cas par un dysfonctionnement d’un de ces éléments. Ce dysfonctionnement est multifactoriel et survient chez différentes personnes de façon naturelle (vieillesse) ou peu naturelle (grossesse, accouchement difficile, alcoolisme, sport intensif, problème psychologique)

Comment lutter contre l’incontinence ?

Il existe différents remèdes pour lutter contre l’incontinence.  Tout d’abord, cela peut passer par un travail sur soi en fonction de sa situation. Par exemple, une femme enceinte ou ayant eu un accouchement difficile peut s’astreindre à suivre une rééducation et se remuscler le périnée. Pour une personne en surpoids, elle peut se soumettre à une discipline permettant de retrouver un poids santé. Pour les personnes souffrant d’incontinence en raison de leur âge, il sera plus difficile de lutter contre ce problème. La solution la plus simple sera de se procurer des protections absorbantes comme la protection pour incontinence Hartmann, par exemple. Cette marque est engagée dans la fabrication de produits de l’hygiène quotidienne et de produits pour lutter contre l’incontinence. Alliant la sécurité médicale et le confort d’utilisation, ses protections sont adaptées à tous les besoins et reconnues par des professionnels de la santé.

Comment lutter contre l'incontinence ?
Source : Shutterstock.com

Voici les points sur lesquels il est possible de travailler en fonction de sa situation :

  • Limiter sa consommation de liquide
  • Limiter sa consommation de tabac
  • Pratiquer une rééducation
  • Surveiller son poids  

Si ces solutions sont difficiles à mettre en place ou ne fonctionnent pas, il est possible d’avoir recours de façon complémentaire à des méthodes médicamenteuses ou à de la chirurgie.

Dans tous les cas, que ce soit sur le choix des points de vigilance ou sur le choix à des méthodes médicamenteuses ou chirurgicales, il est conseillé de se tourner vers un professionnel de la santé pour trouver la meilleure solution possible.

Peut-on prévenir l’incontinence urinaire ?

Quelque ce soit la situation de la personne incontinente, il existe des solutions palliatives simples accessibles à tous tant que le problème n’est pas résolu. Par exemple, l’utilisation de protections absorbantes permettra d’éviter de tâcher les draps et les vêtements ou de rencontrer des difficultés sociales liées à la peur d’avoir un accident en public.

De différentes sortes et procurables partout, il existe cependant des protections mieux adaptées que d’autres en fonction de la situation de la personne victime d’incontinence. Parlez-en à votre médecin afin de voir avec lui les dispositions les plus adaptées à votre situation que vous soyez seniors, femme enceinte, ou présentant une pathologie spéciale, il sera le plus à même de vous conseiller.