Quels sont les problèmes d’audition ?

Santé Audition Quels sont les problèmes d’audition ?

Les troubles auditifs sont nombreux et souvent d’origine différente. Traumatisme sonore, vieillesse ou encore hérédité, une perte d’audition est toujours handicapante. WK Pharma vous aide à identifier les différents problèmes d’audition pour pouvoir y remédier efficacement.

Qu’entend-on par un problème d’audition ?

Un problème auditif se caractérise par une perte progressive de notre capacité à entendre des sons, alors que la surdité est la perte totale de l’audition.

Une perte d’audition, appelée aussi hypoacousie, peut avoir de lourdes conséquences tant sur le plan physique que psychologique. Chez l’enfant, si le trouble auditif n’est pas détecté rapidement, il peut entraîner des retards de langage. Chez l’adulte et les personnes âgées, la diminution de l’ouïe peut avoir un impact social en poussant la personne à s’isoler et un impact intellectuel en l’absence de stimulation.

Il n’y a pas de règle établie concernant les problèmes d’auditions :

  • Ils peuvent être temporaires ou définitifs.
  • Ils peuvent survenir progressivement ou brutalement.
  • Ils peuvent s’accompagner d’autres symptômes (vertiges, fièvre, écoulement de l’oreille, etc.) ou être isolés.

Quels sont les signes d’un problème d’audition ?

Pour connaître votre niveau de surdité, vous pouvez effectuer un test auditif auprès de votre médecin, de votre ORL ou gratuitement auprès d’un audioprothésiste certifié. Celui-ci vous fera passer un audiogramme permettant de faire le bilan et d’envisager une solution adaptée.

Plusieurs niveaux de perte d’audition sont calculés en fonction des symptômes ressentis :

  • Audition normale (de 0 à 20 décibels) : que ce soit dans un environnement calme ou bruyant, vous n’avez aucune difficulté pour percevoir les sons.
  • Perte légère (de 21 à 40 décibels) : les voix faibles ou lointaines sont difficilement perceptibles, notamment en milieu bruyant.
  • Perte moyenne (de 41 à 70 décibels) : vous devez vous concentrer pour entendre les voix et vous devez augmenter le volume de votre téléviseur.
  • Perte sévère (de 71 à 90 décibels) : vous n’entendez plus les sons à moins qu’ils ne soient forts. Vous n’arrivez plus à suivre une conversation et vous ne percevez plus certains sons forts.
  • Perte profonde (plus de 91 décibels) : les sons et paroles sont inaudibles et vous ne pouvez plus communiquer sans aide auditive.
Quels sont les signes d’un problème d’audition ?

Quels sont les différents problèmes auditifs possibles ?

La presbyacousie est la première cause des troubles de l’audition (9 cas sur 10). Elle est liée au vieillissement naturel du système auditif. Les cellules de l’oreille interne disparaissent petit à petit avec l’âge, entraînant une baisse de l’ouïe.

La perte d’audition est de 0,5 décibel en moyenne par an à partir de 65 ans, de 1 décibel par an à partir de 75 ans et de deux décibels par an à partir de 85 ans.

Il existe deux grands troubles de l’audition :

La surdité de transmission

La surdité de transmission affecte le conduit auditif externe, le tympan et les osselets et empêche la transmission normale des bruits. Les sons ne sont plus correctement transmis à l’oreille interne. Ce trouble de l’audition peut être temporaire ou définitif. Plusieurs causes sont possibles : 

  • Un bouchon de cérumen dans l’oreille peut bloquer la propagation du son.
  • Une infection de l’oreille moyenne, comme des otites à répétitions.
  • Une perforation du tympan.
  • Un corps étranger présent dans le conduit auditif.
  • Une malformation congénitale de l’oreille.
  • Une croissance osseuse anormale dans l’oreille moyenne (otosclérose).
  • Une dégénérescence des osselets de l’oreille moyenne (otospongiose).

La surdité de perception

La surdité de perception affecte l’oreille interne. Les vibrations sonores ne sont plus décryptées en information pour être envoyées au cerveau. Plusieurs origines sont possibles :

  • Les nuisances sonores : une exposition aux bruits intenses (musique, environnement professionnel…) peut entraîner une perte de l’audition.
  • Un traumatisme crânien ou barométrique (plongée par exemple).
  • Une prise de médicaments peut provoquer des lésions internes de l’oreille (certains antibiotiques, anti-inflammatoires et diurétiques).
  • La maladie de Ménière entraîne une augmentation de la pression dans le labyrinthe. Il en résulte des crises de vertiges intenses, des nausées et vomissements, des acouphènes et une perte auditive. Lorsqu’elle devient chronique, la maladie évolue sur une surdité progressive.
  • Des infections virales telles que des otites, les oreillons ou une méningite.

Comment y remédier ?

Le traitement des troubles de l’audition dépend des causes possibles. Après une consultation chez votre ORL, celui-ci pourra établir un traitement adapté.

Les traitements médicamenteux tels que les corticoïdes peuvent être envisagés.

Une intervention chirurgicale est parfois nécessaire :

  • En cas d’otite séreuse. Lorsque les médicaments ne sont pas efficaces, l’ORL propose alors la pose d’aérateurs, dits « yoyos ». Les aérateurs permettent de maintenir le tympan ouvert afin que le liquide puisse s’évacuer.
  • En cas de tympan perforé, celui-ci peut être réparé avec une tympanoplastie.
  • En cas d’atteinte des osselets, plusieurs options peuvent être envisagées. Soit la réparation de l’osselet est possible, soit il est remplacé par une prothèse.

L’appareillage auditif est une solution efficace pour pallier les problèmes d’oreille. Il existe différents types d’appareils auditifs, du contour de l’oreille à la prothèse intra-auriculaire invisible. Le choix de son appareil va dépendre du degré de la perte d’audition. En effet, les contours de l’oreille seront plus adaptés pour une perte de l’ouïe sévère à profonde, alors que les appareils intra-auriculaires sont préconisés pour une perte légère de l’audition.

Comment y remédier ?

L’implant cochléaire est envisagé en dernier recours pour les problèmes d’audition les plus importants. Il s’agit d’un acte chirurgical où l’on insère un système auditif. L’opération étant considérée comme « lourde », elle n’est réservée qu’à une minorité.