Santé Troubles métaboliques : Se soigner avec les plantes

Troubles métaboliques : Se soigner avec les plantes

0
troubles métabolique soigner avec les plantes

Des processus biochimiques successifs assurent l’assimilation des aliments, puis leur transformation, utilisation et enfin leur élimination. L’ensemble des tissus du corps humain (qu’ils soient osseux, musculaires ou sanguins…) participe à ces phénomènes.

Les troubles du métabolisme peuvent conduire à des situations pathologiques variées : par exemple, surpoids ou maigreur, anémie ou excès globulaire, surcharges en cholestérol ou urée, déficits ou excès de certains oligo-éléments ou vitamines.

Sommaire

Des plantes qui purifient

Les troubles métaboliques résultent, pour une large part, de déséquilibres nutritionnels : les apports outrepassent les possibilités de combustion, l’organisme brûle mal ou incomplètement les aliments consommés.
Lorsque les sucres, viandes, alcools, et surtout les corps gras saturés s’accumulent, ils « encrassent » progressivement le système vasculaire. La paroi des vaisseaux perd peu à peu son élasticité : c’est l’athérosclérose.
Avec les années, les troubles métaboliques affectent également des organes majeurs, comme le foie, le pancréas ou les reins. Lorsque ces derniers n’assurent plus pleinement leur fonction, des éléments toxiques s’accumulent.
Les plantes dépuratives aident à purifier l’organisme de ces accumulations.

Pour stimuler des fonctions défaillantes

Certains troubles métaboliques peuvent provenir, non pas d’apports alimentaires en excès, mais plutôt d’une insuffisance de sécrétions, notamment biliaires. Il faut alors recourir aux plantes capables de stimuler les sécrétions concernées.
Un exemple : une simple décoction de Fucus vesiculosus (varech) suffit parfois à stimuler la fonction thyroïdienne.

Les plantes majeures lors de troubles métaboliques

  • Plantes dépuratives : elles favorisent l’élimination des surcharges toxiques, présentes dans le sang. Par exemple, feuilles de cassis.
  • Plantes diurétiques : par leur action sur la fonction rénale, elles sont complémentaires des plantes dépuratives. Par exemple, tiges feuillées d’orthosiphon.
  • Plantes stimulantes : elles stimulent les sécrétions du foie ou d’autres glandes comme la thyroïde. Par exemple, thalles de fucus.

Ce que les plantes peuvent soigner dans le domaine des troubles métaboliques

Conseils pratiques

Ces plantes peuvent être utilisées soit en préparations traditionnelles, soit en présentations pharmaceutiques.

Préparations traditionnelles :

infusion, décoction, macération pour usage interne ou externe
selon les indications.

Présentations pharmaceutiques :

Les plantes conseillées existent principalement en gélules ou sachets, et certaines seulement sous d’autres formes (ampoules, pommades…), disponibles en pharmacies. En ce qui concerne les présentations prêtes à l’emploi, conformez-vous aux posologies indiquées sur les conditionnements. En l’absence d’indication, comptez 1 gélule ou
1 ampoule pour 1 grande tasse de 125 ml.

Remarque : Demandez à votre pharmacien ou herboriste de confectionner pour vous les « mélanges de plantes ».
Vous pouvez encore vous procurer les plantes indiquées sous forme de gélules : ouvrez-les pour réaliser vous-même le mélange de poudres.

Troubles métaboliques : Se soigner avec les plantes
Notez cet article
Partager
Rédactrice Santé pour le magazine Wk-pharma.fr / Diplômée d'une école de médecine / Journaliste pour plusieurs grands medias.