Santé Tout ce qu’il faut savoir sur les nouveaux vaccins obligatoires en 2018...

Tout ce qu’il faut savoir sur les nouveaux vaccins obligatoires en 2018 : Infographie

0
vaccins enfant

En cohérence avec l’évolution du budget de la sécurité sociale, le gouvernement a décidé de faire évoluer le nombre de vaccins obligatoires pour les enfants à compter du 1er janvier 2018. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir sur cette nouvelle réforme.

vaccins obligatoire 2018

Sommaire

11 vaccins obligatoires

Au fil des années, les français sont de plus en plus réticents aux vaccins pour leurs enfants, notamment pour les craintes que cela engendre. En effet, la plupart des parents ont peur des effets secondaires que ces derniers peuvent avoir, alors que tout est bien évidemment testé à l’avance.

Cependant, il faut savoir tout de même que 75 % des français restent favorables à la vaccination en général. À compter du 1er janvier 2018, ce n’est plus trois vaccins qui seront obligatoires, mais bien onze. Tous les enfants de moins de deux ans devront être à jour dans ces vaccins. Certains vaccins sont d’ailleurs obligatoires pour être admis en crèche ou au sein d’une école.

Voici la liste des 11 vaccins qui seront obligatoires pour votre enfant en 2018 :

  • Diphtérie
  • Tétanos
  • Poliomyélite
  • Coqueluche
  • Hépatite B
  • Rougeole
  • Oreillons
  • Rubéole
  • Pneumocoque
  • Méningocoque C
  • Haemophilus influenzae B

Une vaccination déjà présente

Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, 7 enfants sur 10 actuellement ont déjà eu ces 11 vaccins qui seront obligatoires. Il sera nécessaire tout de même de refaire une petite vérification à compter du 1er juin 2018.

Mais pourquoi augmenter le nombre de vaccinations obligatoires ? La réponse est très simple.

Actuellement, certaines études scientifiques montrent que certaines maladies font leur grand retour, et il devient donc primordial de protéger nos enfants et cela dès leur plus jeune âge. Pas de panique, les vaccins obligatoires pour votre enfant sont pris en charge à hauteur de 65 % par l’assurance maladie et 35 % par les assurances complémentaires, notamment les mutuelles.

Sachez que si vous êtes contre cette nouvelle réforme, vous devrez tout de même vous y plier pour votre enfant. Ce n’est pas facultatif, mais réellement une obligation. En cas de non-respect de ces vaccinations obligatoires, les parents encourent jusqu’à deux ans de prison et une amende maximale de 30 000 €. Ces vaccins sont mis en place pour protéger votre enfant, et les parents seront mis en cause pénalement en cas de handicap pour manquement d’une vaccination.

Tout ce qu’il faut savoir sur les nouveaux vaccins obligatoires en 2018 : Infographie
5 (100%) 2 votes
Partager

Rédactrice Santé pour le magazine Wk-pharma.fr / Diplômée d’une école de médecine / Journaliste pour plusieurs grands medias.