Que faut-il savoir sur le test auditif ?

Santé Audition Que faut-il savoir sur le test auditif ?

Lorsque l’on commence à rencontrer des problèmes d’audition, il est vivement conseillé de consulter son médecin traitant qui vous aiguillera chez un spécialiste de l’audition si nécessaire. Celui-ci vous fera passer un test auditif qui déterminera l’importance de votre trouble auditif. WK Pharma vous explique tout ce que vous devez savoir sur le test auditif.

Comment se passe un test auditif ?

Un premier entretien avec le spécialiste de l’audition va lui permettre d’avoir un rapide aperçu des troubles auditifs que vous rencontrez. Il vous questionnera sur vos antécédents familiaux, votre mode de vie ou encore si vous avez été exposé récemment à des bruits intenses.

Ensuite, à l’aide d’un otoscope, il vérifiera votre tympan et votre conduit auditif à la recherche d’éventuelles lésions.

Viennent après une série de tests effectués en milieu insonorisé :

  • L’audiométrie tonale liminaire : équipé d’un casque, ce test auditif va mesurer votre capacité d’audition à l’aide de sons purs.
  • L’épreuve tonale : ce second examen détermine vos seuils d’audition. Le médecin vous demandera de réagir lorsque vous entendrez un son (grave, aigu…). Le test précisera le degré de perte d’audition, mais aussi sa nature.
  • L’impédancemétrie : à l’aide d’un transmetteur placé derrière votre oreille, le spécialiste mesurera votre perception des sons purs.
  • L’audiométrie vocale : ce test de l’audition permet de vérifier si votre nerf auditif n’est pas déficient. Lorsque le nerf ne remplit pas sa fonction, les vibrations perçues par l’oreille ne sont plus transmises au cerveau, ce qui rend impossible la compréhension de la parole. Cet examen permet également de vérifier que le trouble auditif n’est pas dû à un problème au niveau du cerveau.
  • La tympanométrie : le médecin spécialiste vérifie, grâce à ce test, la mobilité de votre tympan et donc s’il est perforé, s’il est rigide ou si vous présentez un trouble de l’aération de l’oreille moyenne. Il vérifiera également le bon fonctionnement de votre muscle stapédien (oreille moyenne).

Une fois le bilan auditif terminé, si le résultat constate une perte avérée de votre audition, le spécialiste déterminera si vous devez vous équiper d’un appareil auditif. Si c’est le cas, vous devrez prendre un rendez-vous avec un audioprothésiste.

Comment se passe un test auditif ?

Quand faut-il faire un test auditif ?

Dès que vous ressentez une gêne auditive, il est important de prendre rendez-vous avec votre médecin. En effet, un problème d’audition n’est jamais anodin et s’empire avec le temps.

Si la détection d’un trouble de l’audition est relativement aisée chez l’adulte, il n’en est pas de même chez le tout jeune enfant.

Savoir détecter la presbyacousie : la presbyacousie est une baisse de l’audition due à l’âge, elle apparaît en moyenne aux alentours de 60 ans. Il est ainsi recommandé d’effectuer un test auditif à partir de 60 ans.

Quel que soit votre âge, un bilan de l’audition est nécessaire lorsque :

  • Vous rencontrez des difficultés de compréhensions (vous entendez, mais ne comprenez pas).
  • Vous augmentez le son de vos appareils (télé, hifi, etc.).
  • Vous faites répéter.
  • Vous devez faire un effort de concentration pour suivre une conversation.
  • Vous avez un acouphène.
  • Vous avez des antécédents familiaux de troubles de l’audition.
  • Vous êtes exposé aux bruits intenses.
  • Vous avez dû prendre un traitement médicamenteux dit « ototoxique » (certains antibiotiques sont toxiques pour les oreilles).

Savoir détecter un trouble de l’audition chez l’enfant : il est très difficile de détecter un problème auditif chez le jeune enfant. Pourtant, plus vite ils sont mis en évidence et moins l’enfant souffre de complications (retard de langage notamment).

Les signes qui doivent vous alerter chez un enfant de moins de 3 ans sont :

  • votre enfant ne réagit pas lorsque vous lui parler.
  • Il fixe les visages lorsqu’on lui parle et se concentre attentivement.
  • Il a l’air absent.
  • Il crie plus qu’il ne parle et/ou il se met à parler plus fort qu’auparavant.

Les signes qui doivent vous alerter chez un enfant de plus de 3 ans sont :

  • Votre enfant vous fait répéter.
  • Il tend une oreille pour vous entendre.
  • Il a dû mal à se concentrer et à être attentif.

Où faire ce test ?

Tout dépend de la démarche effectuée. Si vous avez consulté votre médecin traitant lorsque vous avez constaté une perte de votre audition, celui-ci vous prescrira un rendez-vous chez un ORL (Oto-rhino-laryngologiste). C’est le spécialiste des troubles liés à la sphère ORL : oreilles, nez, gorge et glandes salivaires.

Vous pouvez également effectuer un bilan gratuit dans un centre d’audition avec un audioprothésiste. L’examen est le même que chez l’ORL et permet d’affirmer ou non la perte d’audition.

Si le trouble est avéré, l’audioprothésiste vous orientera vers l’ORL, seul habilité à vous prescrire un appareil auditif.

Où faire ce test ?