Seniors Chute des seniors : quelle récupération après une fracture du col du...

Chute des seniors : quelle récupération après une fracture du col du fémur ?

0
recuperation chute col du femur

Accident très fréquent chez les séniors, les chutes sont souvent redoutées par les personnes âgées et leurs proches également. Lors de la chute, c’est souvent le col du fémur qui est touché et cet accident peut avoir de très graves conséquences. Avec plus de 50 000 chutes par an en France, la fracture du col du fémur est donc très fréquente. Dans cet article nous vous proposons de découvrir quelle récupération est possible après une fracture du col du fémur.

Généralement, la fracture du col du fémur se produit dans la vie quotidienne. De nombreuses personnes âgées ont tendance à se lever la nuit pour se rendre aux toilettes et finissent ensuite par tomber dans le monte-escalier ou se prennent alors les pieds dans un tapis.

Il est important de savoir que cette fracture du col du fémur peut se réaliser en chutant de sa propre hauteur, notamment lorsque les os sont déjà fragilisés par l’âge. Lorsque cet accident arrive, l’hospitalisation est tout de suite nécessaire notamment car une intervention chirurgicale doit être pratiquée. La personne touchée ne peut pas se relever et cela devient aussi bien douloureux qu’handicapant.

Quelle est la rééducation nécessaire ?

Sachez que le fait de se briser le col du fémur nécessite obligatoirement une rééducation par la suite pour pouvoir retrouver toutes ses facultés. La consolidation est d’ailleurs difficile par la suite, car cette zone est plutôt mal vascularisée et le manque d’oxygène est présent. Sachez tout de même que si tout se déroule au mieux, vous devrez compter entre trois et six mois pour que la consolidation soit parfaite. Cependant, on note tout de même un temps de rééducation plus long chez les personnes âgées. La rééducation va débuter immédiatement en hôpital puis se poursuivre dans un endroit spécifique à cette dernière.

L’objectif est notamment de préserver l’autonomie de la personne en lui permettant de remarcher le plus vite possible. Le professionnel est donc présent tout au long de la rééducation pour lui apprendre comment améliorer sa mobilité. Des exercices simples lui sont montrés pour lui permettre notamment de les réaliser chez lui, engendrant bien évidemment l’aménagement de l’espace. Cela inclus notamment la prescription des tapis par exemple, l’installation d’un tapis antidérapant dans la douche ou la baignoire, ainsi que des lumières éclairantes pour pouvoir se déplacer facilement la nuit tout en voyant parfaitement bien l’environnement. Bien évidemment, il est nécessaire de se reposer durant la convalescence, mais de ne pas rester toujours statique non plus. Il est important de solliciter ses articulations, sans pour autant réaliser des tâches trop physiques.

Un séjour de courte durée en résidence

Afin de favoriser la guérison de la fracture du col du fémur, il est recommandé d’opter pour un séjour temporaire en résidence seniors. Cette solution permet notamment à la personne blessée de profiter d’une meilleure rééducation et d’être constamment entourée par une équipe médicale disponible. Certaines résidences pour les courts séjours proposent des services destinés aux personnes qui sont en perte d’autonomie temporaire ou qui ont notamment besoin d’être accompagné durant un certain temps, et pour leur rééducation dans ce cas précis.

La résidence services « Les Résidentiels » proposent des séjours temporaires aux convalescents en assurant le relais à la suite d’une hospitalisation. Ainsi, certains résidents à l’année côtoient les personnes en rééducation. Toute l’équipe est disponible pour accueillir et prendre en charge ces résidents temporaires tout en intégrant un programme de convalescence. L’avantage réside notamment dans le fait que l​e personnel est présent 24h/24h sur le site et formé aux premiers secours. En cas de problème nécessitant une intervention médicale, les équipes organisent une prise en charge immédiate et adaptée aux besoins.

Il faut savoir que cette solution permet également aux proches de la personne de séjourner avec elle pendant un laps de temps. Cela peut ainsi être rassurant et permettre au nouveau résident de mieux s’adapter à son nouvel environnement. Il faut tout de même savoir que les résidents temporaires qui sont présents pour de la convalescence ont tout de même le droit de pouvoir découvrir les prestations qui sont proposées que ce soit des jeux ou encore des ateliers, et bien d’autres activités mises en place tout au long de l’année. La convalescence à la suite d’une fracture du col du fémur n’est pas uniquement physique, mais également psychologique. En effet, des études montrent notamment qu’une personne guérit plus facilement en ayant le moral et en étant bien dans sa peau, plutôt qu’une personne qui ne se sent pas à l’aise dans son environnement.

Finalement, on peut dire qu’il est nécessaire de se montrer patient pour guérir véritablement d’une fracture du col du fémur. La rapidité va notamment dépendre de l’âge de la personne, mais également de sa santé physique et psychique. L’accompagnement et la rééducation sont indispensables !

Chute des seniors : quelle récupération après une fracture du col du fémur ?
Notez cet article
Partager
Rédactrice Santé pour le magazine Wk-pharma.fr / Diplômée d'une école de médecine / Journaliste pour plusieurs grands medias.