Seniors Quelles sont les solutions face à la perte d’autonomie ? – EHPAD...

Quelles sont les solutions face à la perte d’autonomie ? – EHPAD / USLD

0
foyer logement seniors

On estime aujourd’hui que plus d’un million de personnes âgées en France sont dépendantes, et ce résultat est en hausse constante de un à deux pourcent chaque année. Dans le contexte actuel d’une population vieillissante, la bonne prise en charge de ces personnes représente un défi social d’ampleur majeure. La dépendance de la personne âgée correspond à un état durable d’incapacité entrainant des limitations fonctionnelles et une restriction importantes des activités quotidiennes praticables.

Différentes solutions sont alors envisageables pour lutter contre la perte d’autonomie de la personne et assurer le bon déroulement de sa vie au quotidien. Ces solutions peuvent être ordonnées selon le niveau de dépendance à laquelle elles s’adressent, du moins au plus dépendants : la vie seul chez soi, le service de maintien à domicile/le foyer logement, le SSIAD/l’accueil en famille, l’EHPAD, l’USLD.

Pour les personnes relativement autonomes, le maintien à domicile

Lorsque la personne âgée conserve une part importante d’autonomie, il est parfois possible de la maintenir à domicile. Pour cela, il faut que le logement soit adapté aux besoins de la personne, notamment en réalisant les aménagements nécessaires pour éviter toute chute ou blessure de nature orthopédique.

Par ailleurs, de nombreux services de maintien à domicile sont aujourd’hui disponibles, qui vont du ménage et de l’aide à de simples tâches ménagères à une prise en charge plus globale du patient. Notons de plus qu’il existe aussi la structure spécifique de service de soins infirmiers à domicile (ou SSIAD) à même de s’occuper des personnes connaissant une importante dépendance, confinées au lit.

Les solutions communautaires : l’accueil en famille ou les foyers-logement

Souvent moins connu, les personnes âgées qui présentent des degrés avancés de dépendance (généralement autour de 3 ou 4 selon la grille AGGIR) peuvent aussi être accueillies par des familles. Ainsi les personnes âgées sont accueillis par des professionnels au sein d’une famille ; ce service est recommandé aux personnes ne nécessitant pas un suivi médical important. L’accueil en famille est une alternative chaleureuse et économique pour ceux n’ayant pas besoin d’aller en maison de retraite.

Pour des personnes autonomes (degré 5 ou 6 d’autonomie selon la grille AGGIR), l’hébergement en foyers-logement (également appelés résidence-loisir, ou établissement d’hébergement des personnes âgées EHPAD) peut être intéressant. Ce type de structure est réservé aux personnes de plus de soixante ans capables de vivre avec peu d’aide extérieure et s’assumer pour la plupart des tâches du quotidien. Une équipe spécialisée non médicale est disponible sur place pour encadrer les personnes âgées vivant dans la structure, mais c’est surtout un espace de vie convivial avec des salles communes et des activités de groupe.

Les solutions médicalisés : l’EHAPD ou l’USLD

Certaines personnes ne peuvent plus vivre seule, avec aide à domicile ou pas, et ne peuvent pas non plus être acceptées dans des structures peu médicalisées comme une famille d’accueil ou une résidence loisir. Pour ces cas particuliers, l’hébergement par une établissement médical spécialisé s’impose. Aussi la plupart des gens dépendants sont orientés vers des maisons de retraites médicalisées, aussi connu sous le terme technique d’EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), qui sont équipées pour prendre en charge des personnes de grande dépendances (avec des degrés GIR variant généralement entre 1 et 3).

Pour les cas d’extrême dépendance ne pouvant se passer d’un équipement médical très soutenu, les unités de soin longue durée (USLD) annexées à un groupe hospitalier existent. Les USLS permettent d’opérer une surveillance médicale continue tout au long du séjour de la personne.

Quelles sont les solutions face à la perte d’autonomie ? – EHPAD / USLD
5 (100%) 1 vote
Partager

Rédactrice Santé pour le magazine Wk-pharma.fr / Diplômée d’une école de médecine / Journaliste pour plusieurs grands medias.

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here