Vitamine D et alimentation : comment combler ses besoins en hiver ?

Alimentation Vitamine D et alimentation : comment combler ses besoins en hiver ?

Dans la majorité des pays tempérés de l’hémisphère nord, le taux quotidien d’exposition au soleil en hiver n’est pas suffisant. Résultat, la population de ces pays est carencée en vitamine D. Une carence toujours plus importante chez les peaux les plus sombres. Résultat, le système immunitaire s’affaiblit, les dents perdent en force et de nombreux autres soucis de santé apparaissent. Alors, comment combler ses besoins en vitamine D même en hiver ?

Une ampoule de vitamine D reste la meilleure solution

Pour limiter les risques de carences en vitamine D, il existe plusieurs solutions. Commençons ici par celle qui reste incontestablement la plus efficace : prendre une ampoule de vitamine chaque année au début et à la fin de l’hiver. Ces ampoules contiennent un concentré de cette vitamine essentiel qui permet de remplir ses réserves et de s’assurer de ne jamais avoir de carence.

Le seul défaut de ces ampoules de vitamine D, c’est qu’elle implique une dépense supplémentaire. Heureusement, il est possible de souscrire à une mutuelle pas chère qui vous les remboursera. Elles ne le font pas toutes, alors renseignez-vous avant de souscrire si c’est un point important pour vous. Dans tous les cas, les suppléments de vitamine D ne représentent pas une charge de plus de dix euros par personne et par an.

Où trouver de la vitamine D dans ses aliments ?

Pour ceux qui se préoccupent particulièrement de leurs carences en vitamine D, il est possible de modifier son alimentation pour augmenter les apports naturels. Il faudra alors se tourner principalement vers certains poissons. La morue est celle qui en contient le plus, surtout son foie et l’huile que l’on en tire. Voilà pourquoi les enfants français en ont bu pendant des décennies.

Le hareng, le saumon, la truite, le flétan et les sardines sont aussi d’excellents apports en vitamine D. Cependant, une sardine contient presque 20 fois moins de vitamine D que l’huile de foie de morue ! Enfin, le jaune d’œuf et le fromage blanc contiennent un peu de vitamine et permettent donc d’éviter les carences s’ils sont consommés suffisamment souvent.

Où trouver de la vitamine D dans ses aliments ?
Source : Shutterstock.com

Comment se supplémenter quand on est végétarien ou végan ?

Les régimes végétariens et végétaliens rencontrent un problème face à la vitamine D. Non seulement elle est plutôt rare dans leur alimentation, mais elle est également difficile à trouver dans un supplément qui correspondrait à leurs choix éthiques. Heureusement, il existe quelques suppléments en vitamine D végans de plus en plus faciles à trouver.

Dans les aliments végétaux, on trouvera de la vitamine D dans les graines de lin et dans l’huile de lin et de colza. Certains champignons aussi contiennent de la vitamine D. Cependant, si ceux qui consomment du poisson sont tout de même souvent carencés, les végétaliens et les végétariens ne peuvent pas prendre le risque de ne pas se supplémenter en vitamine D. Attention tout de même à ne pas surdoser, car cela comporte des risques !