Mélanine : Quel est le rôle de la mélanine ?

Santé Définition Mélanine : Quel est le rôle de la mélanine ?

La mélanine est un pigment foncé qui donne sa couleur à notre peau, nos cheveux et nos yeux. Fabriquée par nos cellules, la mélanine protège l’ADN de notre épiderme des rayons ultraviolets.

Quel est son rôle et quelles peuvent être les conséquences d’un défaut de production de la mélanine ?

Qu’est-ce que la mélanine ?

La mélanine est fabriquée par les mélanocytes qui sont des cellules situées au plus profond de l’épiderme, juste au contact de la membrane basale. Ainsi elles fournissent de la mélanine sur l’ensemble de l’épiderme.

On trouve la mélanine dans la peau, les cheveux et les yeux, mais également dans l’oreille interne et le cerveau. De nombreux animaux en produisent également au niveau externe des tissus (peau, poils, cheveux, ongles, écailles, carapace, plumes, etc.).

Elle a un rôle photo protecteur en capturant les rayons UV du soleil responsable du vieillissement de la peau, mais aussi du cancer de la peau. Ainsi, lorsque notre peau est soumise à de fortes expositions, les mélanocytes produisent un grand nombre de pigments pour nous protéger, ce qui explique le phénomène de bronzage. Notre peau retrouve sa coloration naturelle lors du renouvellement de l’épiderme, au bout de 28 jours.

Nos cellules fabriquent la mélanine différemment selon notre hérédité, nos hormones et notre environnement climatique. Une personne a la peau mate en produit plus qu’une personne à la peau blanche. En conséquence, une personne à la peau foncée souffrira plus de carence en vitamine D qu’une personne à la peau claire (la vitamine D étant essentiellement synthétisée sous l’action des rayons UV).

Les personnes atteintes d’albinisme ne produisent quasiment pas de mélanine et ne sont donc pas protégées contre les ultraviolets.

Lorsque nos cheveux et nos poils blanchissent, on parle de canitie. Ce phénomène naturel lié à l’âge et à l’hérédité est dû à l’arrêt de la production de mélanine. Les mélanocytes contenus dans le bulbe ne recevant plus de pigment.

Les taches de vieillesse et les grains de beauté sont dus à une concentration de mélanocytes.

La neuromélanine, contenue dans la substance noire, est le nom donné à la mélanine que l’on trouve dans diverses parties du système nerveux central. Elle pourrait jouer un rôle protecteur vis-à-vis des neurones, mais en excès, elle pourrait favoriser l’apparition de la maladie de Parkinson.

Les maladies liées à la mélanine

La mélanine joue un rôle protecteur contre les effets du soleil, qu’il soit produit en excès ou que sa production soit défaillante entraîne différentes maladies plus ou moins graves :

L’albinisme : c’est une maladie rare qui se traduit par une dépigmentation et une vue défectueuse. Les symptômes varient en fonction du degré de déficit en mélanine, ils se traduisent par une peau et des cheveux très blancs (ou très blonds pour les cheveux), un iris bleu clair et la pupille rouge. Les personnes albinos développent une photophobie (intolérance à la lumière), un strabisme, une hypermétropie ou une myopie.

On distingue deux formes d’albinisme :

  • L’albinisme oculocutané est la forme la plus fréquente d’albinisme. Il est dû à une mutation génétique. Il faut que les deux parents soient atteints d’albinisme ou simplement porteurs sains du gène muté pour que leur enfant soit également atteint ou porteur sain.
  • L’albinisme oculaire pur est quant à lui transmis par le chromosome sexuel X et donc seuls les garçons en sont atteints. Les filles sont porteuses saines.

Le vitiligo : c’est une maladie de la peau due à une dépigmentation partielle de la peau. Des plaques blanches se forment alors sur le corps. Il affecte entre 1 % et 2 % de la population. Les causes exactes de l’arrêt de la production de mélanocytes dans certaines zones du corps n’ont pas été trouvées, mais il est probable qu’il s’agisse d’une maladie auto-immunitaire. Le vitiligo est souvent associé à d’autres maladies telles que l’anémie pernicieuse, l’hyperthyroïdie et la maladie d’Addison. Les zones touchées n’étant plus protégées, le vitiligo accroît les risques de cancer de la peau.

L’hyperpigmentation : c’est une affection courante liée à une exposition prolongée au soleil. Couramment appelée tache de vieillesse ou tache solaire, elle n’est pas dangereuse et apparaît sur les parties du corps régulièrement exposées aux rayons ultraviolets (visage, mains, etc.). Elle peut également être due à une modification hormonale. On parle alors de mélasma ou masque de grossesse.

Le cancer de la peau : des tumeurs malignes appelées mélanomes se forment dans les mélanocytes et se manifestent par une tache noirâtre. C’est le 7e cancer le plus diagnostiqué. C’est un cancer dangereux, car il donne rapidement des métastases et il se propage très facilement par le sang et les vaisseaux lymphatiques. Pris à temps, il peut être traité efficacement, d’où l’importance de bien surveiller sa peau régulièrement. Une exposition prolongée au soleil et aux rayons ultraviolets artificiels (lampes à bronzer) est la principale cause de mélanomes.