Santé Eau calcaire et dureté de l’eau : Tout ce qu’il faut savoir

Eau calcaire et dureté de l’eau : Tout ce qu’il faut savoir

0
durete de l eau

On dit que plus la teneur en calcaire d’une eau est élevée, plus elle est « dure ». Avez-vous déjà entendu parler de l’eau calcaire ou observé cela chez vous ? La quantité de calcaire contenu dans l’eau s’ensuit des roches du bassin hydrologique qui l’ont plus ou moins chargée en minéraux. Selon sa teneur en calcaire, une eau dure peut être désagréable à utiliser pour la toilette et peut être nocive pour les tuyauteries et les appareils ménagers. Que faut-il savoir à ce sujet ? Vous en saurez plus en lisant cet article.

Eau dure et eau douce : Définitions

Une eau dure est une eau riche en sels dissous, dont les plus importants sont le magnésium et le calcium. Contrairement à cela, une eau faiblement chargée en magnésium et calcium est dite douce. La quantité d’ions dissous découle des roches traversées par l’eau. L’eau peut alors être dure ou douce, mais comment mesure-t-on la dureté de l’eau?

Pour mesurer sa dureté, on s’appuie sur deux paramètres : le titre hydrotimétrique (TH) qui indique la teneur en calcium et magnésium, et le titre alcalimétrique (TA) qui indique la teneur en carbonates et bicarbonates. L’unité de mesure utilisée pour mesurer la dureté de l’eau est le degré (°F) qui équivaut à 10 milligrammes de calcium et de carbonates (CaCO3) par litre d’eau (mg/l).

L’eau est dite douce lorsqu’elle est au-dessous de 15 °F. Lorsqu’elle est en dessous de 7 °F, l’eau est trop douce. Une eau trop douce cause des troubles aux consommateurs et entraîne une corrosion rapide des canalisations métalliques. L’eau est dure lorsqu’elle est au-dessus de 30 °F. Au-delà de 40 °F, l’eau est considérée comme trop dure. Une eau trop dure engorge et encrasse facilement les canalisations et les appareils, et agresse la peau et les muqueuses, même si d’un côté, elle apporte des minéraux essentiels pour la santé.

Pour garantir votre confort et votre sécurité, la dureté de votre eau doit se situer dans la moyenne, entre 10 et 20 °F.

Comment tester la dureté de son eau

La dureté de l’eau de votre commune

Pour connaître la dureté de l’eau de votre commune, vous pouvez vous référer au site du ministère de la Santé et regarder la carte de la dureté de l’eau selon la région. Vous pouvez également voir la dureté de l’eau inscrite directement sur votre facture d’eau, et auprès de votre mairie.

Tester soi-même la dureté de son eau

Pour connaître la dureté de l’eau chez vous, vous pouvez :

  • utiliser des bandelettes test : prélever de l’eau dans un récipient propre, plonger la bandelette test et la retirer aussitôt. Ensuite, l’égoutter et attendre une minute, puis comparer sa couleur avec l’échelle de comparaison fournie ;
  • utiliser un réactif : remplir le tube jusqu’au trait indiqué (10 ml), ajouter une goutte de réactif dans l’eau, puis remuer jusqu’à ce que l’eau devienne rouge. Ajouter une autre goutte, puis remuer et continuer ainsi goutte par goutte jusqu’à ce que l’eau rouge devienne bleue ou verte (selon les marques). N’oubliez pas de compter le nombre de gouttes ajoutées à l’eau, car elle correspond au degré de dureté de votre eau.

L’eau calcaire est-elle dangereuse pour la santé ?

L’eau calcaire n’est pas dangereuse pour la santé. Sachez qu’il n’existe pas de norme sur la dureté de l’eau, et que l’eau dure ne cause pas de dégâts majeurs à vos installations si elle se place dans une fourchette acceptable. Cependant, l’eau ne doit être ni agressive ni corrosive. Vous devez savoir qu’une eau dure ne l’est pas, alors qu’une eau douce peut l’être !

Partager
Rédactrice Santé pour le magazine Wk-pharma.fr / Diplômée d'une école de médecine / Journaliste pour plusieurs grands medias.