Seniors La musculation chez les séniors devrait-elle être obligatoire en retraite ?

La musculation chez les séniors devrait-elle être obligatoire en retraite ?

0
excerices sports seniors

La vieillesse est un sujet d’actualité qui a toujours fasciné l’homme. Elle touche environ 100 % de la population un jour ou l’autre. Un constat est que nous vivons toujours plus vieux. Mais, vivons-nous mieux pour autant ?

En effet, au 1er janvier 2016, d’après l’Insee, 12 520 800 Français étaient âgés d’au moins 65 ans. Compte tenu des avancées sanitaires, environnementales et technologiques, l’effectif des personnes de troisième âge est en nette progression.

Selon l’Insee, dans cinquante ans, le nombre de centenaires approcherait les 200 000. Selon les tendances démographiques actuelles, on compterait plus de 23 000 000 personnes âgées de plus de 60 ans en 2060. Il est donc important de savoir comment mieux vivre cette époque de la vie.
1) Le paradoxe de la vieillesse : difficile de concilier mieux être et vieillissement

Le vieillissement est une étape inéluctable de la vie où apparaissent les pépins physiques. Il s’accompagne toujours de troubles qui sont pour la plupart bénins. Parmi ces troubles, on peut citer :

  • La sarcopénie

Il s’agit d’un syndrome qui débute par la perte progressive de la masse musculaire. C’est une maladie dégénérative qui touche les séniors. Elle est la source du ralentissement des performances physiques, de la fragilité, de certaines douleurs comme les maux de dos ainsi que des troubles de la marche. Des études effectuées, on retient que 5 à 25 % des personnes âgées de 60-70 ans souffrent de sarcopénie. De plus, 30 à 50 % des séniors de plus de 80 ans sont aussi affectés. Pour freiner la sarcopénie, vous devez impérativement continuer de pratiquer de l’exercice.

  • La perte d’appétit ou l’anorexie

La diminution de l’appétit apparaît au fur et à mesure que l’âge augmente. Cependant, la perte de l’appétit chez les personnes âgées constitue un sérieux problème. Ce trouble est dû à l’augmentation du taux du peptide YY, une des hormones inhibitrices de la faim et de l’appétit.

  • Ostéoporose

L’ostéoporose est une maladie qui provoque la fragilité des os et qui est à la base de la perte du capital osseux. La baisse de l’œstrogène et les carences en vitamines D et/ou en calcium sont les facteurs de risques. Elle affecte en France près de 2.5 millions, soit 40 %, de femmes et 8 % des hommes.

Plusieurs autres affections se manifestent lors de la vieillesse, et elles sont souvent propres à chaque personne. Les maladies ci-dessus citées font partie de celles qui affectent le plus les séniors.

2) Comment profiter pleinement d’une retraite méritée ?

Il n’existe pas de potions magiques pour contrecarrer les affres et les soucis de la vieillesse. Cependant, de nombreuses études ont montré qu’une bonne hygiène de vie et des exercices de musculation favorisent le mieux-être des séniors.

Nous savons tous que l’inactivité altère les fonctions articulaires, cardio-vasculaires et musculaires. Il n’est pas question de faire n’importe quoi ou de se précipiter. Pour maintenir votre forme, vous devez prioriser des activités suivantes :

  • La marche ;
  • La randonnée ;
  • Le vélo ;
  • La natation ;
  • Le cyclisme ;
  • Le ski de fond ;
  • Le golf ;
  • Les sports de raquettes ;
  • La danse ;
  • Le yoga ;
  • Le Tai Chi ;
  • La méthode Pilates ;
  • Les exercices de résistance en salle ;
  • La technique F. M. Alexander…

Ces exercices physiques vous aideront à maintenir votre équilibre et améliorer votre flexibilité. La plupart de ces exercices ont le mérite d’être gratuits ou accessibles dans le cas d’un abonnement en salle. De plus, certains d’entre eux participent à une bonne musculation.

Entre autres bienfaits de la musculation chez les séniors (et chez Mr tout le monde), on peut citer :

  • La stimulation de l’appétit ;
  • Le ralentissement de la sarcopénie ;
  • Le renforcement des structures osseuses, musculaires et tendineuses ;
  • Le maintien de la libido ;
  • Le maintien de la forme et de la posture ;
  • La tonification du cœur et des poumons ;
  • La réduction du stress et de l’anxiété.

Vous pouvez aussi opter pour des solutions néanmoins plus coûteuses ou contraignantes telles que :

Les thérapies thermales : hydrothérapie, thalassothérapie ;

  • L’ostéopathie ;
  • La chiropraxie ;
  • Le sauna et les bains de boue ;
  • La thérapie avec les ions négatifs ;
  • Les traitements et opérations chirurgicales anti-vieillissants.

3) S’entraîner pour repousser la mort et non mourir en s’entraînant

Les personnes de troisième âge sont celles qui tirent le plus de profits des exercices de musculation.

Cette affirmation n’est valable que si certaines précautions sont prises dans le choix et la pratique de la musculation. Afin de choisir l’exercice adéquat, vous devez :

  • Évaluer votre mobilité et déterminer les exercices qui ne présentent aucun danger pour vous ;
  • Faire une pratique méthodique et progressive des activités identifiées ;
  • Connaître votre corps et contrôler votre rythme d’exécution des mouvements ;
  • Demander l’avis médicale votre médecin et un suivi rigoureux.

Il est donc essentiel de s’imposer des règles de sécurité et de travailler avec un encadrement professionnel. Pour cela :

  • Il est hors de question de se lancer dans des entraînements intenses tête baissée ;
  • Votre coach devra vous orienter vers les machines guidées, idéales pour combler votre manque d’expérience ;
  • Travaillez au poids du corps ou aux bandes élastiques si vous n’avez pas accès aux machines ;
  • Évitez de pratiquer les sports de combat, les sports collectifs ou exigeants comme les sports nautiques, et le ski alpin…

Conclusion

La vieillesse étant une étape inévitable de la vie, il est important de savoir comment la préparer et l’aborder. Elle rime avec plusieurs soucis sanitaires et des problèmes de bien-être. Pour bien vieillir et combattre les troubles de la vieillesse, les personnes âgées peuvent pratiquer des exercices de musculation. Chaque sénior doit choisir ses exercices musculaires selon ses capacités et dans le strict respect de certaines précautions de sécurité. Ces exercices offrent de multiples bienfaits à leur organisme et les maintiennent dans une santé optimale et une forme relativement bonne.

La musculation chez les séniors devrait-elle être obligatoire en retraite ?
Notez cet article
Partager
Rédactrice Santé pour le magazine Wk-pharma.fr / Diplômée d'une école de médecine / Journaliste pour plusieurs grands medias.