L’acné rosacée : qu’est-ce que c’est ?

Santé L'acné rosacée : qu'est-ce que c'est ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’acné rosacée n’a rien à voir avec l’acné. Si l’acné est due en partie à une surproduction de sébum, l’acné rosacée est une infection cutanée qui se manifeste par la dilatation des vaisseaux sanguins. L’acné rosacée est une maladie dermatologique très fréquente puisqu’elle touche environ 4 millions de personnes en France. On la trouve sous différentes formes et reste difficile à traiter, car incurable.

Qu’est-ce que l’acné rosacée ?

Vos joues sont parsemées de petits vaisseaux sanguins dilatés ? Il s’agit peut-être d’une acné rosacée !

Cette maladie cutanée touche essentiellement les femmes à la peau claire. Lorsque les hommes sont impactés, ils la contractent sous ses formes les plus sévères. Quoiqu’il en soit, c’est une maladie à prendre au sérieux, car évolutive, qui peut aller jusqu’à engendrer des lésions importantes et des atteintes oculaires.

Qu’est-ce que l’acné rosacée ?
Source : Shutterstock.com

La forme vasculaire ou couperose

C’est la forme d’acné rosacée la plus fréquente. L’infection se concentre sur les joues, le nez, le milieu de front et le menton, épargnant le pourtour des yeux et de la bouche. Elle est caractérisée par des rougeurs (érythrose), sensibles au toucher, qui s’accompagnent de bouffées de chaleur, notamment lorsque l’on ingère des aliments chauds ou épices ou de l’alcool.

La couperose peut atteindre l’œil, on l’appelle alors rosacée oculaire. Le malade ressent alors des brûlures oculaires et une sensation permanente de gêne. La rosacée oculaire serait dû au dysfonctionnement des glandes de Meibomius, qui ne lubrifient donc plus les yeux.

La forme papulo-pustuleuse

En plus de la couperose, des papules et des pustules apparaissent, faisant penser à de l’acné. Au contraire de l’acné, ce n’est pas un excès de sébum qui est en cause, mais un acarien vivant dans les follicules pileux appelé Demodex Folliculorum. Lors d’une période de stress, sa population explose. Cet acarien dépourvu d’anus meurt sur notre visage, libérant alors ses excréments. Quand sa population est déséquilibrée, elle peut libérer des quantités importantes de sébum, ce qui va déclencher une réaction immunitaire, inflammatoire et des lésions tissulaires.

L’acné rosacée dans sa forme papulo-pustuleuse évolue par poussée, les papules et les pustules finissent par régresser, mais reviennent de plus en plus nombreuses à chaque poussée.

La forme hypertrophique

Appelée également rhinophyma, cette forme d’acné rosacée est la plus rare et impacte surtout les hommes. Elle se caractérise par un épaississement de la peau, une dilatation des pores et des protubérances inesthétiques notamment à la pointe du nez, qui peuvent avoir des répercussions psychologiques importantes.

Qu’est-ce qui provoque ce type d’acné ?

Les causes de l’acné rosacée sont encore méconnues, les chercheurs avancent plusieurs pistes possibles : des caractéristiques génétiques, un dysfonctionnement des vaisseaux sanguins, sans oublier le fameux Demodex Folliculorum !

Par contre, plusieurs facteurs favoriseraient l’acné rosacée tels que :

  • l’alcool ;
  • le stress ;
  • les facteurs climatiques (notamment les brusques changements de température) ;
  • les bains chauds, les saunas et hammams ;
  • le sport pratiqué de façon intense ;
  • les aliments épicés et les boissons chaudes.

Quel traitement pour l’acné rosacée ?

Selon sa forme, l’acné rosacée se traite différemment, bien qu’il ne soit pas possible d’en guérir. En effet, les traitements permettent de diminuer les symptômes et d’espacer les poussées, mais n’offre pas de guérison complète.

La couperose peut s’atténuer grâce à des séances au laser et en appliquant un gel : la brimonidine qui permet de réduire les rougeurs jusqu’à 10 heures. Ces solutions ne sont pas prises en charge par la sécurité sociale.

Pour une rosacée oculaire, il vous sera prescrit des antibiotiques.

En cas d’acné rosacée papulo-pustuleuse, un traitement médicamenteux vous permettra d’atténuer les poussées et d’éviter les rechutes. Il s’agit du métronidazole (antibactérien et antiparasitaire) et de l’acide azélaïque (anti-inflammatoire).

En ce qui concerne l’acné rosacée hypertrophique, un traitement chirurgical permet au patient de retrouver une forme normale du visage.

Quel traitement pour l’acné rosacée ?
Source : Shutterstock.com

Comment nettoyer une peau rosacée ?

Une peau rosacée demande une attention particulière.

Le nettoyage doit être très doux, il ne faut surtout pas utiliser de produits exfoliants sur les parties inflammatoires du visage. Lavez-vous le visage à l’eau tiède, avec un savon doux, sans parfum et séchez votre peau avec une serviette en coton.

Appliquez aussitôt votre traitement local, il sera plus efficace sur une peau juste lavée !

Utilisez une crème hydratante pour réduire les effets de picotements et former une barrière protectrice contre les agressions extérieures.

Si vous utilisez du maquillage, privilégiez les produits à base d’eau ou minéral.