L’aromathérapie : définition et bienfaits des huiles essentielles

Santé Définition L’aromathérapie : définition et bienfaits des huiles essentielles

Connue depuis des millénaires, l’aromathérapie soigne des maux en tout genre : insomnie, infection, anxiété…

Pourtant cette méthode naturelle qui s’apparente à la naturopathie n’est pas reconnue comme médecine conventionnelle.

L’aromathérapie utilise l’essence des plantes à des fins thérapeutiques.

Nous connaissons tous les huiles essentielles, mais à quoi servent-elles exactement ?

Qu’est-ce que l’aromathérapie ?

L’aromathérapie est une branche de la phytothérapie. Si la phytothérapie utilise l’intégralité de la plante, l’aromathérapie quant à elle utilise l’extrait des plantes issu de sa distillation, que l’on appelle huiles essentielles.

Bien qu’utilisée depuis la nuit des temps, et ayant prouvé son efficacité, l’aromathérapie reste une alternative non reconnue par la médecine traditionnelle.

On retrouve les premières traces de son utilisation en Égypte, en Chine et en Inde, il y a plusieurs millénaires. Les Romains et les Grecs l’utilisaient également.

Si cette médecine alternative est devenue populaire en France, c’est surtout grâce aux travaux du chimiste René-Maurice Gattefossé qui en 1931 publie son ouvrage « Aromathérapie » et au docteur Jean Valnet qui reprit les travaux de R-M Gattefossé dans les années 60. Ils sont considérés comme les pères de l’aromathérapie telle que nous la connaissons.

Si l’utilisation des huiles essentielles peut soulager de nombreux maux, c’est son utilisation même qui pose problème. Sa posologie doit être scrupuleusement suivie.

Que vous les utilisiez en diffusion, en inhalation, en usage interne (interdite pour les enfants de moins de 7 ans) ou sur la peau, il est important de respecter les dosages et précautions d’emploi afin d’éviter tout risque.

Aujourd’hui, les méthodes d’extractions de l’essence des plantes se font par :

  • Pression à froid : ce procédé est utilisé pour les agrumes.
  • Extraction au dioxyde de carbone (CO2) : c’est un procédé récent et coûteux qui est utilisé surtout pour les fleurs fragiles.
  • Distillation à l’eau : dans cette méthode, les végétaux sont complètement immergés dans l’eau. Lorsque la substance obtenue refroidit, l’eau et l’huile essentielle se séparent.
  • Distillation à la vapeur d’eau : c’est la méthode la plus utilisée. La vapeur passe à travers les végétaux et en extrait ses principes actifs pour être ensuite refroidie à travers un serpentin. L’huile essentielle, plus légère, s’accumule alors dans un vase récepteur. L’eau résiduelle est alors utilisée comme eau florale.

Quels sont les bienfaits de l’aromathérapie ?

L’aromathérapie est une méthode naturelle aux nombreux bienfaits. Si elles sont utilisées à bon escient, les huiles essentielles ont de multiples propriétés thérapeutiques.

Voici une liste succincte des bienfaits des huiles essentielles :

  • Anti-infectieuses : antibactériennes, antivirales, antiparasitaires, insecticides, etc. :
    • en diffusion pour assainir, désinfecter et purifier l’air ;
    • pour lutter contre les poux ;
    • en ingestion pour lutter contre les infections.
  • Soin de la peau et minceur :
    • pour lutter contre l’acné et les boutons ;
    • pour perdre du poids grâce à leur action coupe-faim ;
    • pour une action anticellulite.
  • Anti-inflammatoires, anti-rhumatismes, stimulantes ou apaisantes :
    • pour une meilleure circulation sanguine ;
    • en massage pour détendre les muscles et les articulations, en diffusion ou en ingestion.
  • Anti-histaminiques :
    • pour lutter contre les allergies.
  • Antalgiques, analgésiques et anesthésiques :
    • pour calmer les douleurs digestives, les migraines, les douleurs dentaires…
  • Calmantes, hypnotiques et anxiolytiques :
    • pour lutter contre le stress, les insomnies, les angoisses…
  • Antitoxiques et antivenimeuses :
    • pour apaiser ou prévenir les piqûres d’insectes ou les morsures d’animal venimeux.
  • Aphrodisiaques :
    • pour stimuler la libido.

Quelles sont les huiles essentielles les plus utilisées en aromathérapie ?

Environ 150 huiles essentielles sont utilisées en aromathérapie. Les remèdes naturels étant de plus en plus prisés, la production d’huiles essentielles ne cesse d’augmenter face à une demande croissante.

Voici un guide des principales huiles essentielles :

  • L’huile essentielle de Tea Tree : l’huile essentielle de Tea Tree est un incontournable tant elle recèle de bienfaits. Elle est surtout connue pour ses propriétés antivirales, antifongiques et antiseptiques. Efficace pour tous les problèmes de peau, notamment l’acné et les mycoses. Mais aussi : peau grasse, herpes, piqûre d’insecte, gingivite, circulation du sang, cystite, vaginite, bronchite, grippe, angine, mal de gorge, otite, rhume, sinusite, fatigue, stress…
  • L’huile essentielle de thym à Thujanol : c’est un puissant antibactérien. Cette huile essentielle est utilisée en massage pour son action anti-inflammatoire.

Mais aussi : circulation sanguine, crampes, courbatures, infections urinaires, angine, laryngite, bronchite, aphtes, gingivites…

  • L’huile essentielle de menthe poivrée : elle a une action tonique et digestive. Son odeur fraîche et énergisante stimule le corps et l’esprit.

Mais aussi : nausées, mal des transports, fatigue, anti-rhumatismes, migraines, maux de tête, sciatique, piqûres d’insectes, nez bouché…

  • L’huile essentielle de géranium rosat d’Égypte : c’est un puissant antifongique dont l’action contre les mycoses est désormais reconnue. Elle a également une action minceur en favorisant l’assimilation du sucre.

Mais aussi : fatigue, prévention des vergetures, acné, mycose, rhumatismes, saignement de nez…

  • L’huile essentielle de camomille romaine : cette huile essentielle est connue pour ses actions digestives et calmantes. Elle aide à l’endormissement, elle lutte contre le stress et les insomnies.

Mais aussi : asthme, maux de ventre, maux de dents, coliques, soin des peaux sensibles…

  • L’huile essentielle de lavande aspic : elle est réputée pour son action relaxante et calmante. Elle est utilisée pour apaiser les piqûres d’insectes et les coups de soleil.

Mais aussi : eczéma, escarres, zona, varicelle, herpès, migraines, maux de tête, bronchites, sinusites, otites, crampes, rhumatismes…

  • L’huile essentielle de citron : elle est idéale pour assainir l’air. Ses propriétés énergisantes stimulent l’organisme.

Mais aussi : nausées, mal des transports, surpoids, hémorroïdes, jambes lourdes, prévention de la grippe, rhumes ou encore gastro-entérite…

  • L’huile essentielle d’eucalyptus citronné : généralement utilisée en massage, cette huile essentielle est connue pour son action apaisante et relaxante.

Mais aussi : arthrite, rhumatismes, tendinites, sciatique, courbatures, zona, infections urinaires, cystites, piqûres d’insectes…

  • L’huile essentielle de basilic tropical : cette huile essentielle est un puissant calmant, elle agit sur le stress et les spasmes nerveux.

Mais aussi : crampes intestinales, douleurs de règles, maux de ventre, hoquet, rhumatismes, nausées, mal des transports…

  • L’huile essentielle de laurier noble : elle est connue pour son action purifiante, notamment pour les soins de bouche, mais aussi pour la peau et les cheveux.

Mais aussi : gingivites, maux de dents, aphtes, ulcères, furoncles, panaris, affections virales (grippes, hépatites, etc.), bronchites, asthmes, rhumatismes…

Source : https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Publications/Vie-pratique/Fiches-pratiques/Huiles-essentielles