Antioxydant : Définition et bienfaits

Santé Définition Antioxydant : Définition et bienfaits

Les antioxydants sont indispensables pour lutter contre les radicaux libres, responsables de dommage cellulaire s’ils sont en trop grands nombres.

Les antioxydants, naturellement présents dans notre corps, apportent de nombreux bénéfices à notre organisme, ils empêchent l’apparition de nombreuses maladies en luttant contre le stress oxydatif. Ce bouclier naturel a pourtant besoin d’une aide extérieure, que l’on retrouve dans notre alimentation.

Qu’est-ce qu’un antioxydant ?

Pour comprendre ce qu’est un antioxydant, il faut tout d’abord définir ce qu’est l’oxydation.

Quand on fait brûler quelque chose (végétal, combustible fossile, papier…), c’est une oxydation de ses composés organiques par l’oxygène de l’air. La rouille est, partiellement, une oxydation du fer.

Des phénomènes d’oxydation par l’oxygène peuvent avoir lieu non seulement au contact de l’air, mais aussi de l’eau. Par ailleurs, beaucoup de produits chimiques, naturels ou artificiels, ont des actions chimiques comparables à celle de l’oxygène. Ce sont eux aussi des oxydants.

Dans l’organisme, de nombreuses réactions d’oxydation se produisent sans arrêt. Elles ont principalement pour effet de fournir de l’énergie aux cellules du corps humain, à partir de ce qu’on mange. Cette énergie sert aux cellules pour synthétiser tous les produits chimiques — principalement des protéines — dont notre corps a besoin pour se dépenser et se maintenir en bonne santé.

Mais bien sûr, il ne faut pas tout oxyder, surtout pas dans notre corps !

Quels sont les bienfaits des antioxydants ?

D’un point de vue chimique, les antioxydants sont des composés qui réagissent avec les produits oxydants pour les neutraliser. Ils jouent donc un rôle de rempart protecteur contre les radicaux libres.

Les radicaux libres sont des composés chimiques très oxydants.

Ils sont fabriqués dans nos cellules lors du fonctionnement normal de l’organisme, mais cette fabrication est augmentée sous l’effet du stress et de facteurs externes tels que la pollution, le tabac ou encore les rayons ultraviolets (UV) du soleil.

Un excès de radicaux libres, ou à de mauvais endroits du corps, provoque ce qu’on appelle un stress oxydatif. Il fragilise le fonctionnement général de l’organisme. Il peut engendrer :

  • un vieillissement prématuré des cellules, donc des tissus tels que peau, cristallin, articulations, collagène (qui fournit aux tissus leur résistance mécanique) ;
  • des problèmes inflammatoires, des troubles neurovégétatifs ;
  • des atteintes de l’ADN.

Un excès de radicaux libres est également suspecté d’intervenir dans le développement de cancers et de maladies cardio-vasculaires.

Pour autant, il est parfois difficile de savoir si le stress oxydatif est la cause ou la conséquence de certaines maladies.

Quelques molécules antioxydantes :

  • vitamines A, C et E ;
  • polyphénols ;
  • acide folique, caroténoïde (surtout le bêta-carotène) ;
  • des enzymes telles que le glutathion peroxydase et le superoxyde dismutase ;
  • certains minéraux tels que sélénium, cuivre, zinc, manganèse, sous forme d’oligo-éléments (un oligo-élément est un produit chimique utile à l’organisme en très petite quantité).

Dans l’organisme, il y a un équilibre permanent entre les radicaux libres et les antioxydants. Les antioxydants éliminent en permanence les radicaux libres en excès. Des problèmes se posent lorsqu’un déséquilibre apparaît.

Les antioxydants aident donc notre corps à lutter contre le stress oxydatif.

Quelle est sa fonction ?

En réduisant les risques créés par les radicaux libres, les antioxydants permettent de diminuer le risque de survenue de nombreuses pathologies :

  • Réduction du taux de LDL-cholestérol (mauvais Cholestérol) et du risque de maladies cardio-vasculaires grâce à l’action des caroténoïdes et des acides gras oméga-3.
  • Ils empêchent l’oxydation des graisses qui peuvent être néfastes pour les vaisseaux sanguins.
  • Prévention des cancers: une consommation régulière de fruits et légumes diminuerait le risque de cancers de plus de 30 %.
  • Ils protègent nos yeux en diminuant de 93 % les risques de DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge), de 47 % la survenue d’une cataracte grâce aux caroténoïdes et plus précisément à la zéaxanthine (chou-fleur, maïs).
  • Ils retardent les effets du vieillissement, notamment ceux contenus dans les légumes à feuilles vertes (brocolis, choux, épinards), ou dans les fruits foncés (prunes, framboises, groseilles…).

Où trouver des antioxydants ?

Les plantes et les animaux produisent naturellement des antioxydants pour se protéger.

Le « pouvoir antioxydant » d’un aliment est sa capacité à résister à l’oxydation. Il s’exprime en unités ORAC (Oxygen Radical Absorbance Capacity).

Par exemple, la canneberge possède un taux record d’antioxydants ORAC avec 9 584 unités pour 100 g.

Les antioxydants se trouvent dans notre alimentation, principalement :

  • les légumes verts, feuillus ;
  • les légumes jaunes, oranges ou rouges tels que les poivrons ;
  • les fruits les plus colorés, les tomates ;
  • les poissons gras, les oléagineux.

En règle générale, les aliments de couleur naturels contiennent des caroténoïdes, qui sont antioxydants.

Et plus précisément :

  • Vitamine C dans poivron, goyave, oseille, citron, orange, kiwi, choux, papaye, fraises… ;
  • Vitamine E dans huile de tournesol, de soja, de maïs, et dans beurre, margarine, œufs… ;
  • Vitamine A dans foie, beurre, œufs… ;
  • Sélénium dans poissons, œufs, viandes… ;
  • Zinc dans fruits de mer, viandes, pain complet, légumes verts ;
  • Polyphénols (flavonoïdes et tanins en particulier) dans fruits et légumes, vin, thé…

Il n’y a pas de calcul existant permettant de connaître l’apport journalier d’antioxydants dans notre alimentation pour avoir un effet préventif, mais les médecins recommandent une consommation de 5 fruits et légumes par jour.

Source : https://www.doctissimo.fr/html/nutrition/dossiers/antioxydant/niv2/vertus-antioxydants.htm