Alimentation 5 choses que vous ne saviez pas sur les acides gras

5 choses que vous ne saviez pas sur les acides gras

0
acide gras

Les acides gras sont indispensables à votre bien-être, classés en acides saturés et insaturés. Ils fournissent de l’énergie, mais peuvent aussi contribuer à une bonne santé cardiovasculaire et à une protection immunitaire efficace. Ils jouent également un rôle important dans l’absorption des vitamines et la production d’hormones de fertilité. Cependant, leurs bienfaits sont encore plus vastes. Voici 5 choses que vous ne saviez peut-être pas sur ces types d’acides gras.

Les oméga-3, nécessaires pour la santé physique, mentale, et cardiaque

Les oméga-3 sont des acides gras uniques et polyinsaturés, très connus. Ils sont essentiels et doivent être apportés par l’alimentation, car notre organisme n’en fabrique pas. C’est là tout l’intérêt des compléments alimentaires : lorsque l’apport de vos repas n’est pas suffisant par rapport à vos activités, les oméga-3, en gélules, sont intéressants car ils vont vous permettre de fournir à votre corps ces acides gras essentiels. Les gélules comme celles de Nutripure sont simples à utiliser et vous permettent de consommer la dose journalière d’acides gras recommandée pour être en bonne santé.

On retrouve les oméga-3 sous les formes suivantes :

  • AAL (acide alpha-linolénique) ;
  • AOA (acide eicosapentanoïque);
  • DHA (acide docosa-hexanoïque).

Ces acides gras préviennent la formation de caillots de sang dans les artères. Ils diminuent le taux de triglycérides et de cholestérol et réduisent ainsi le risque de maladies vasculaires. Le maintien de l’équilibre de la pression artérielle et la stabilisation du rythme cardiaque sont également ainsi assurés.

Il y a de fortes chances que vous connaissiez déjà tout ce qui vient d’être mentionné ci-dessus sur les oméga-3. Mais, saviez-vous que ces acides gras peuvent également aider dans la lutte contre le cancer du sein ? Selon les résultats d’une étude publiée dans le Journal of Nutritional Biochemistry, les oméga-3 AEP et ADH permettraient de réduire la taille des tumeurs (de 60-70 %) et leur nombre (de 30 %).

De plus, selon certains chercheurs, les oméga-3 peuvent induire une perte de poids jusqu’à un taux important de 14 %. On peut donc les associer au sport pour avoir de meilleurs résultats. Les oméga-3 protègent également la santé mentale et diminuent le risque de développer une dépression et l’anxiété. Les troubles mentaux majeurs comme la schizophrénie et la maladie d’Alzheimer sont même associés à un manque d’oméga-3 dans l’organisme.

Nous déconseillons les omega 3 issus de végétaux (omega 3 ALA) pour 2 raisons

  • ils sont mal assimilés par l’organisme : les omega 3 ALA doivent être convertis en omega EPA et DHA par l’organisme
  • Cette de l’ALA en EPA et en DHA est faible : elle est en moyenne de 10 à 20 % pour l’EPA et de 1 à 9 % pour la DHA

En dehors des oméga-3, les oméga-6 et les oméga-9, bien que moins connus, ont aussi de nombreux bienfaits pour l’organisme. Découvrons-les.

Les oméga-6 pour une belle peau et une immunité efficace

acide gras avantages

Les oméga-6 sont essentiels dans la reproduction et la fertilité, la santé de l’épiderme, la protection immunitaire et la diminution du cholestérol. On retrouve ce type d’acides gras sous plusieurs formes dont :

  • L’acide gamma-linolénique (AGL) : ce sont ceux dont nous manquons le plus;
  • L’acide arachidonique (AA) ;
  • L’acide dihomo-gamma-linolénique (ADGL) qui est présent dans le lait maternel.

Les oméga-6 favorisent la fluidité membranaire. Ce type d’acide gras aide donc la peau à absorber de manière optimale les nutriments apportés par les soins cutanés. De plus, ils améliorent l’élasticité de la peau et favorisent le maintien de sa fonction « barrière » contre les toxines.

Mais, comment agissent-ils sur l’immunité ? Les oméga-6 réduisent le stress oxydatif au niveau des cellules, les douleurs et l’intensité des réactions allergiques. De plus, ils interviennent dans la production de molécules comme la prostaglandine E1 et le thromboxane A2. Ces dernières sont des médiateurs importants dans les réactions inflammatoires et immunitaires de l’organisme lors d’une agression bactérienne ou virale.

Une consommation journalière d’environ 11 g pour les hommes et de 9 g pour les femmes est suffisante pour voir les bénéfices.

Nous recommandons une prise de 3 gélules d’huile de bourrache quotidiennement pour apporter la ration nécessaire en omega 6 gamma linolénique AGL.

Les oméga-9 pour la diminution de l’obésité et des maladies métaboliques

Contrairement aux oméga-3 et oméga-6, les oméga-9 peuvent être synthétisés par l’organisme. Acides gras mono-insaturés, ils peuvent vous aider dans votre lutte contre l’obésité. Ils contribuent à l’élimination du mauvais cholestérol (LDL), mais aussi à l’augmentation du taux de bon cholestérol (HDL).

Les oméga-9 rendent l’organisme plus sensible à l’action de l’insuline. Ils sont donc importants pour garder votre glycémie dans les normes. Ils peuvent aussi baisser le taux de triglycérides dans l’organisme. Cela est très bénéfique dans la prévention et la lutte contre le diabète de type 2 et d’autres maladies métaboliques. Ces dernières peuvent affecter la respiration, les fonctions d’assimilation ou encore les fonctions d’absorption.

Pour préserver votre santé, vous pouvez diminuer votre consommation de sucre au profit de 25 g d’oméga-9 (pour une femme) ou de 30 g (pour un homme).

Comment bien consommer vos omega ?

Les différents types d’acides gras peuvent être trouvés dans diverses sortes d’aliments.

Les oméga-9 sont contenus en grande quantité dans :

  • Les noix ;
  • L’huile de tournesol ;
  • L’huile d’olive ;
  • L’avocat.

Cependant, on les retrouve dans des aliments insoupçonnés tels que les arachides et l’huile d’arachide, les huiles de carthame et de colza. Les aliments riches en oméga-3 sont principalement les huiles de lin, de cameline, et de colza, la salade, le jaune d’œuf et les épinards. Les fruits de mer et les poissons comme le saumon, la sardine et le thon sont également d’excellentes sources d’oméga-3.

Les oméga-6 quant à eux sont présents dans les céréales, les produits laitiers, la viande et les œufs.

L’importance de l’équilibre entre les acides gras

Les lipides doivent représenter un maximum de 30 % de l’apport énergétique total avec une quantité de 15-20 % d’oméga-9. Le total des matières grasses consommées doit être réparti selon les proportions suivantes : Oméga-9 (50 %) – Acides gras saturés (25 %) – Oméga-6 (20 %) – Oméga-3 (5 %). Pour rappel, les acides gras saturés sont souvent présents dans les viandes, les produits laitiers, le beurre et l’huile de coco par exemple.

Un ratio oméga-3/oméga-6 de 1/4 au maximum est conseillé. C’est-à-dire qu’il faut consommer 4 fois plus d’oméga-6 que d’oméga-3, ni plus ni moins. Un déséquilibre dans un sens ou dans l’autre risque des conséquences négatives :

  • Le sang est moins fluide, et les risques de cancer ou d’infarctus sont plus importants avec une consommation exagérée d’oméga-6.
  • Le sang est plus fluide et la probabilité d’un accident cérébral hémorragique est plus élevée si vous consommez trop d’oméga-3.

Que retenir ? Tous les lipides ne sont pas nocifs pour l’organisme. Mais il faut les consommer dans des quantités raisonnables. N’hésitez pas à évaluer vos besoins en acides gras selon vos activités et votre état physiologique. Pour les satisfaire, la prise de compléments alimentaires en gélules par exemple est recommandée : n’hésitez pas à vous en procurer chez un fournisseur fiable.

Comment choisir un bon fournisseur d’oméga 3

Nous recommandons la marque Epax car il s’agit du meilleur fabricant d’huile d’oméga 3.

Chez ce fournisseur, nous recommandons de prendre l’huile la plus concentrée en oméga 3 : elle contient 42% d’EPA et 28% de DHA. Ainsi pour une gélule de 1 g d’huile, vous obtiendrez 420 mg d’EPA et 280 mg de DHA.

Rédactrice Santé pour le magazine Wk-pharma.fr / Diplômée d'une école de médecine / Journaliste pour plusieurs grands medias.