Nos 10 astuces naturelles pour dire adieu aux hémorroïdes

Santé Nos 10 astuces naturelles pour dire adieu aux hémorroïdes

Les hémorroïdes sont présentes à l’état naturel chez tous les individus. Ces structures veineuses en formes de grappes de raisin ne font parler d’elles qu’en cas de crise. La crise hémorroïdaire est une inflammation des hémorroïdes qui peut amener à une thrombose. Qu’elle soit interne ou externe, la thrombose peut être très douloureuse. Découvrez 10 astuces naturelles pour dire adieu aux hémorroïdes.

Qu’est-ce que les hémorroïdes ?

Notre paroi anale est tapissée d’hémorroïdes. Ce sont des veines situées dans l’anus, constituées en petits sacs et non en fins tuyaux comme dans le reste de notre corps. On parle alors de lacs vasculaires. Une première série, dites hémorroïdes internes, est présente dans notre rectum, dans une partie non innervée donc non douloureuse en cas de crise. La deuxième série, dites hémorroïdes externes, se trouve sur le bord extérieur de l’anus, juste sous la peau.

À l’état normal, les hémorroïdes remplissent un rôle indispensable puisqu’elles participent à la continence anale. En effet, au repos, elles complètent la fermeture du rectum, puis s’aplatissent lors du passage des selles.

En cas d’inflammation, on parle de crise hémorroïdaire. Une sensation de chaleur ou de lourdeur commence à se faire sentir au niveau de la zone anale qui s’accentue lors de la défécation.

Qu’est-ce que les hémorroïdes ?

Lorsqu’elle est interne, la crise hémorroïdaire passe souvent inaperçue, elle peut occasionner des saignements qui nécessitent une consultation médicale. Plus rare, mais extrêmement douloureuse, la crise hémorroïdaire interne peut évoluer en thrombose interne.

Lorsqu’elle est externe, une protubérance se forme au niveau de l’anus, l’hémorroïde devient gonflée et inflammatoire. Lorsqu’elle devient très douloureuse, il peut s’agir d’une thrombose : un caillot de sang se forme pouvant aller de quelques millimètres à 2 cm.

Les causes principales des crises hémorroïdaires sont : la constipation (l’effort de poussée entraîne un glissement des hémorroïdes vers l’extérieur), l’alimentation, la grossesse, le stress, les efforts physiques importants, certains médicaments, etc.

Les crises hémorroïdaires sont fréquentes chez les personnes de plus de 45 ans, mais cette maladie restant tabou, peu de personnes osent consulter, pourtant, généralement, un simple traitement médicamenteux suffit à éradiquer la crise.

Pour ne pas en arriver là, il existe des solutions naturelles et efficaces pour éviter les crises hémorroïdaires.

Les astuces naturelles pour éviter les hémorroïdes

Pour éviter la crise hémorroïdaire, quelques astuces simples et naturelles existent, en voici 10 :

Adopter une alimentation à forte teneur en fibres

La constipation est la cause principale des crises hémorroïdaires. Une alimentation riche en fibre va vous permettre de retrouver un transit intestinal sain et de fluidifier vos selles.

Les aliments à forte teneur en fibres sont les légumineuses (pois chiches, lentilles, haricots blancs, etc.), les fruits secs (figues, abricots, noix de coco, pruneaux, etc.), le chocolat noir et les céréales (orge, blé, seigle, etc.).

Adopter une alimentation à forte teneur en fibres

Abandonner les épices

Certaines épices telles que le piment ou la moutarde sont très irritantes. Elles ont des effets antioxydants puissants et vont aggraver les douleurs, les démangeaisons et l’inconfort hémorroïdaire.

Boire beaucoup d’eau

En cas de crise d’hémorroïdaire, boire beaucoup d’eau est essentiel. Boire au minimum 1,5 litre d’eau par jour va vous permettre d’accélérer le processus de guérison et booster votre système digestif.

Éviter les produits excitants

Café, thé, boissons énergétiques, alcool sont à proscrire lors d’une crise hémorroïdaire. Fortement irritants, ils vont aggraver les symptômes. Privilégiez les tisanes aux plantes (hamamélis, marronnier d’inde, etc.), dont les vertus permettent de réduire les inflammations.

Éviter les produits excitants

Ne surtout pas gratter

Les hémorroïdes peuvent également être responsables de démangeaisons dues à l’augmentation de la pression sanguine. Il est particulièrement important de ne pas gratter l’hémorroïde, vous risquez d’aggraver l’irritation et de vous blesser.

Faire de l’exercice physique

La sédentarité est un facteur de crise hémorroïdaire. Pratiquez une activité physique régulière et ne restez pas trop longtemps statique ou assis. Attention, un effort physique important est contre-indiqué, privilégiez les activités douces telles que la marche ou la natation.

Faire de l’exercice physique

Le froid

Pour dire adieu aux hémorroïdes, vous pouvez utiliser le froid. Appliquez des compresses d’eau froide sur la zone à traiter pendant 10 à 15 minutes. Les propriétés anesthésiantes de l’eau vont permettre de calmer les démangeaisons et atténuer la douleur. Vous pouvez également mettre quelques glaçons dans un gant.

La chaleur

La chaleur est une bonne astuce pour soulager la douleur en cas de crise hémorroïdale, mais elle est à utiliser avec parcimonie, car elle dilate les vaisseaux sanguins, ce qui n’est pas très bon. Cependant, vous pouvez appliquer des sachets chauds de tisane d’hamamélis sur l’hémorroïde, dont les vertus sur la circulation sanguine sont reconnues.

Le bain de siège

Froid, voire glacé, le bain de siège va soulager la douleur hémorroïdale. Immergez la zone douloureuse pendant 15 minutes et, ce 2 à 3 fois par jour.

Si vous optez pour un bain de siège glacé, ne plongez dans l’eau que la partie à traiter pour ne pas refroidir le reste du corps. Le froid a une action vasoconstrictrice, c’est-à-dire qu’il rétrécit les vaisseaux sanguins et donc calme l’inflammation.

Les huiles essentielles

Les bienfaits des huiles essentielles vont également pouvoir vous aider à soulager la crise hémorroïdaire. Très utilisée en aromathérapie, l’huile essentielle de Tea Tree est recommandée pour ses vertus anti-inflammatoire. Appliquez directement deux gouttes de Tea Tree sur la zone à soigner, et ce, 3 fois par jour. Attention à bien respecter les consignes et les contre-indications et faite un test dans le pli de votre coude au préalable.

Les huiles essentielles